Criminalistique des espèces sauvages

Il est essentiel que les applications de criminalistique soient utilisées dans la plus large mesure possible pour lutter contre le commerce illégal des espèces sauvages : c’est ce que soulignent plusieurs résolutions et décisions de la CITES. La lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages peut comprendre à la fois l’identification des délinquants impliqués et l’identification des spécimens d’espèces sauvages trouvés. Dans le premier cas, ce sont des analyses criminalistiques traditionnelles qui sont appliquées, comme le profil ADN humain ou la balistique, tandis que dans le deuxième, c’est la criminalistique des espèces sauvages. Certes, les experts criminalistiques n’adoptent pas strictement ces catégories mais celles-ci sont généralement considérées comme le meilleur principe de base. Dans le cas de l’application de la CITES et de la lutte contre la fraude, les questions à traiter dans l’investigation, en vue d’identifier les animaux et les plantes ou leurs parties et produits, peuvent généralement être placées en cinq groupes, à savoir :

  1. l’espèce concernée ;
  2. l’origine géographique d’un spécimen ;
  3. la source d’un spécimen, c’est-à-dire : sauvage ou élevé en captivité/cultivé ;
  4. l’origine individuelle d’un spécimen ;
  5. l’âge d’un spécimen.

Dans ces cinq catégories, les besoins spécifiques de lutte contre la fraude sont très variés et certains peuvent être traités par des méthodes générales d’analyse criminalistique des espèces sauvages tandis que d’autres nécessitent une approche beaucoup plus spécialisée.

Outils et ressources


Autres outils et ressources


Ressources ICCWC:

  • Guidelines on Methods and Procedures of Ivory Sampling and Analysis (seulement en anglais)
  • Vidéo de formation sur l’échantillonnage de l’ivoire disponible en anglaisarabechinois et français
  • Best practice guide for forensic timber identification (seulement en anglais)
  • Le Law Enforcement Best Practice Flow Diagram for Timber guide les pas des agents se trouvant en première ligne à travers les étapes qu’ils devraient suivre lorsqu’ils traitent un envoi ou une cargaison contenant du bois. (seulement en anglais)
  • Les Équipes de soutien en cas d’incident affectant des espèces sauvages (WIST) se composent de personnel chargé de la lutte contre la fraude ou d’experts compétents pouvant être envoyés à la demande d’un pays touché par un braconnage important, confronté à une enquête complexe ou ayant procédé à une saisie importante de spécimens CITES, pour aider les autorités, les guider et faciliter des mesures de suivi appropriées. Une WIST peut par exemple être déployée pour aider les autorités nationales à recueillir des échantillons d’ADN dans une saisie importante d’ivoire, à des fins d’analyse criminalistique.

    Ivory ID:

    • Ivory ID contient plus de 700 échantillons de référence de 30 pays d’Afrique et utilise des données obtenues sur l’ivoire d’éléphant ayant une origine prouvée, fournies par les pays d’origine et des musées, entre autres. Ivory ID a été mis au point en tant qu’outil d’aide aux Parties, pour déterminer l’âge et l’origine de l’ivoire, par analyse isotopique. Ivory ID comprend des données de contact sur les laboratoires certifiés qui réalisent des analyses isotopiques.

    Autres Ressources: