Les actions de l’ICCWC

Le Consortium international a été créé afin de renforcer les capacités et de compléter les efforts des agences nationales chargées de lutter contre la fraude liée aux espèces sauvages ainsi que des réseaux sous-régionaux et régionaux qui mènent quotidiennement des actions pour combattre le trafic illégal des espèces de faune et de flore sauvages. Conformément à la Mission stratégique du Consortium, les partenaires de l’ICCWC, travaillent depuis sa création en 2010 pour fournir un soutien coordonné en matière de lutte contre la fraude dans de nombreux pays et régions du monde.

L’outil d’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts :

Parmi les activités fondamentales menées sous les auspices de l’ICCWC figurent la mise au point et le déploiement de
l’Outil d'analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts de l'ICCWC. À ce jour, l’outil a été déployé avec succès dans 6 pays et est à différents stades de déploiement dans 11 autres pays en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe. La Secrétariat de la CITES continue de recevoir des demandes de déploiement de cet outil.

Un Indicateur-cadre de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts, conçu par l’ICCWC pour permettre aux autorités chargées de lutter contre la fraude de procéder elles-mêmes à l’évaluation des capacités nationales, a également été mis au point. Il viendra compléter l’Outil et sera inauguré à la 66e session du Comité permanent de la CITES qui se tiendra en janvier 2016.

Équipes de soutien en cas d’incident affectant des espèces sauvages et formation spécialisée :

Pour soutenir les pays touchés par un volume important de braconnage de spécimens CITES, ou qui ont procédé à des saisies à grande échelle de ces spécimens, l’ICCWC, répondant à la demande qui lui avait été présentée en ce sens, a déployé des Équipes de soutien en cas d'incident affectant des espèces sauvages afin d’aider ces pays, de les orienter et de faciliter l’adoption de mesures de suivi appropriées. De telles équipes ont été déployées à la demande du Sri Lanka et des Émirats arabes unis afin d’aider les autorités nationales à recueillir des échantillons d’ADN sur de l’ivoire saisi en grande quantité, en vue de procéder à des analyses criminalistiques. Une équipe de soutien a également été déployée à Madagascar pour analyser les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre l’abattage et le trafic illégaux de palissandre et d’autres essences de bois précieuses, et pour apporter un soutien au gouvernement dans ce domaine.

De plus, l’ICCWC a continué de dispenser, par le biais de son réseau mondial de bureaux régionaux et nationaux, une formation spécialisée destinée aux responsables de la lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages ; il a notamment dispensé une formation spécialisée pour la gestion opérationnelle et organisé plusieurs activités de soutien à la mise en œuvre des recommandations de l’Outil de l’ICCWC, comme l’organisation de formations ciblées sur la CITES et les techniques d’enquête spécifiques à celle-ci (Bangladesh, octobre 2015).

Coordination des mesures de lutte contre la fraude :

L’ICCWC continue de soutenir et de renforcer la capacité des agences nationales chargées de lutter contre la fraude liée aux espèces sauvages à employer des techniques spécialisées comme la livraison contrôlée pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages. Il s’y est employé et continue de le faire par le biais de plusieurs ateliers et projets (Chine, 2011; Prague, 2015, et les activités connexes des projets WAYLAY et INAMA).

De plus, l’ICCWC a coordonné plusieurs opérations telles que INFRA TERRA, PAWS et URSA, et soutenu des opérations menées au niveau d’un réseau, telles que COBRA II et III.

À la suite à de la Première réunion mondiale des réseaux de lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages organisée à l’occasion de la 16e session de la Conférence des Parties à la CITES à Bangkok, Thaïlande, et pour renforcer encore la coopération et la coordination entre les réseaux, une deuxième réunion est prévue lors de la 17e session de la Conférence des Parties à la CITES qui se tiendra en septembre 2016 à Johannesburg, Afrique du Sud.

Technologie criminalistique et lutte contre le blanchiment d’argent :

Dans le cadre de son portefeuille d’activités sur l’application de la technologie criminalistique aux espèces sauvages, l’ICCWC a mis au point des outils pratiques et des lignes directrices telles que ses Lignes directrices sur les méthodes et les procédures d'échantillonnage et d'analyse en laboratoire de l'ivoire, et travaille actuellement à l’élaboration de lignes directrices similaires en ce qui concerne le bois.

L’ICCWC est également en train de mettre au point un programme d’apprentissage sur le blanchiment d’argent spécifiquement axé sur la criminalité liée aux espèces sauvages, qui devrait être prêt mi-2016, et qui sera destiné à la formation des enquêteurs, des procureurs, des juges et d’autres parties prenantes pertinentes jouant un rôle au niveau de l’enquête ou des poursuites dans des affaires de criminalité liée aux espèces sauvages.

Événements de haut niveau :

L’ICCWC a contribué à générer un soutien de haut niveau pour lutter contre le commerce illégal des espèces sauvages en apportant son appui à plusieurs conférences et événements de haut niveau, tels qu’un séminaire des chefs des services policiers et douaniers sur la criminalité liée au tigre, la table ronde ministérielle sur la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts de l’ICCWC, et une réunion des ministres et des représentants de haut niveau sur la lutte contre le braconnage des rhinocéros et le commerce illégal de corne de rhinocéros, et en organisant de tels événements.

Progrès et rapports de l’ICCWC:

Toutes les activités de l'ICCWC peuvent être trouvées dans les différents documents et rapports sur l'ICCWC qui ont été produits à ce jour:

  • CITES SC66 Doc. 16.5; Mise à jour sur les activités de l'ICCWC depuis SC65.
  • CITES SC65 Doc. 16.4 (Juillet 2014);  Mise à jour des activités de l'ICCWC depuis la CoP16.
  • Rapport annuel de l’ICCWC (2013).
  • CITES CoP16 Doc. 15 (Rev. 1) (Mars 2013); Rapport à la COP sur l’ICCWC et mise à jour des activités de l'ICCWC depuis son lancement.
  • CITES SC62 Doc. 14.7 (Juillet 2012); Mise à jour des activités de l'ICCWC depuis SC61.
  • CITES SC61 Doc. 30 (Août 2011); Lancement de l'ICCWC, le protocole d’accord établissant l’ICCWC (annexe I), et note d'information sur l'ICCWC (annexe II). 

De plus amples informations sur ces activités de l'ICCWC, et d'autres exemples de l'ICCWC en action, peuvent être trouvés ci-dessous.

News Archive:

Pages