L’approche de l’ICCWC

Le Programme stratégique de l’ICCWC pour 2016-2020

Le Programme stratégique de l’ICCWC pour 2016-2020 présente la stratégie globale de l’ICCWC qui définit les types d’activités que le Consortium mènera jusqu’en 2020 en fonction des fonds disponibles et du soutien des donateurs.

Le Programme stratégique comporte un ensemble de priorités et d’activités concrètes visant à réduire substantiellement le braconnage et le trafic illégal d’espèces de faune et de flore sauvages ainsi que de produits forestiers. Il s’inspire des plans stratégiques et des programmes de travail des cinq organisations qui collaborent en son sein. Ce Programme se situe dans le prolongement de la Mission stratégique du Consortium pour 2014-2016, qui déterminait les principaux domaines dans lesquels l’ICCWC occupe une position privilégiée pour contribuer efficacement à la lutte contre le trafic illicite des espèces sauvages.

Le Programme comporte 21 activités et 57 activités subsidiaires qui ont été définies et regroupées sur la base d’une analyse détaillée des activités menées à ce jour, et qui découlent d’un examen des priorités, recommandations et demandes formulées par le Groupe d’experts de haut niveau de l’ICCWC et les organismes partenaires, y compris les conclusions et les recommandations découlant de la mise en œuvre de la Compilation d’outils de l’ICCWC. Le Programme stratégique a été élaboré à la lumière des changements à l’œuvre dans le monde et des activités menées par différentes organisations pour lutter contre le trafic illicite des espèces sauvages. Il repose sur une analyse des activités, des priorités et des recommandations faisant suite à un examen approfondi des activités menées à ce jour.

L'approche

L’ICCWC met l’accent sur le renforcement à long terme des capacités des agences nationales chargées de la lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages et vise à fournir à ces autorités les outils et les services dont ils ont besoin pour lutter efficacement contre cette criminalité. Le rôle important de l’ICCWC a été largement reconnu depuis sa création.

Le Consortium fonctionne avec une structure administrative légère, les partenaires qui le constituent étant à l’origine de ses principales initiatives. La mission stratégique de l'ICCWC 2014-2016 détaille les domaines d'intervention et les stratégies du consortium, et fournit un cadre de référence pour les activités de l'ICCWC. Dans le prolongement de sa Mission stratégique actuelle, l’ICCWC lancera dans les prochains mois son Programme stratégique pour 2016-2020, la stratégie ciblée du Consortium pour lutter contre le commerce illégal des espèces sauvages de manière globale et coordonnée dans les années à venir.

Chacune des organisations internationales participant à l’ICCWC propose son expertise dans son domaine spécialisé afin d’appuyer les agences et les réseaux subrégionaux et régionaux de lutte contre la fraude. Plusieurs organisations ont déjà mis en place des relations de travail étroites au niveau bilatéral ou trilatéral. Cependant, avant la concrétisation du concept de l’ICCWC, les cinq organisations ne travaillaient pas à l’unisson.

Les organisations ont toutes une grande expérience dans le domaine de l’assistance technique et certaines disposent de bureaux nationaux ou régionaux qui travaillent déjà sur le terrain en parallèle avec les agences nationales de lutte contre la fraude. Chacune à sa manière a mené des recherches approfondies dans le domaine de la criminalité et des moyens efficaces de la combattre. Elles possèdent une vue d’ensemble des questions de criminalité et de contrebande qui n’existe nulle part ailleurs.

Les organisations qui forment l’ICCWC s’appuient sur une grande expérience pour mettre au point et dispenser une formation complète et monter des dossiers sur le renforcement des capacités pour les agents de lutte contre la fraude aux niveaux régional et subrégional. Plusieurs d’entre elles ont des canaux de communication qui permettent la diffusion de renseignements en temps réel pour aider les organismes nationaux de lutte contre la fraude dans l’évaluation des risques, le ciblage et le profilage, et pour faciliter les investigations dans différents pays. Elles savent coordonner les opérations multinationales de ciblage du commerce illégal et de la contrebande.

A moyen et à plus long terme, l’ICCWC est parfaitement placé pour mettre au point avec succès des programmes pour:

  • Mieux sensibiliser à la criminalité en matière d’espèces sauvages;
  • Fournir une analyse et un appui institutionnel;
  • Renforcer la capacité des institutions nationales, des organisations régionales et subrégionales de lutte contre la fraude en tenant compte de toute la gamme des techniques d’investigation et de poursuite en justice;
  • Favoriser les actions de lutte contre la fraude coordonnées;
  • Appuyer les examens analytiques, en particulier avec l’outil d’analyse de la criminalité en matière d’espèces sauvages et de forêts;
  • Mettre l’accent sur la criminalité en matière d’espèces sauvages dans les agences nationales pertinentes;
  • Promouvoir la gestion et le développement des ressources naturelles;
  • Comprendre et s’attaquer aux auteurs de délits touchant aux espèces sauvages; et
  • S’attaquer les auteurs de délits touchant aux espèces sauvages de manière à réduire la demande.