Système d'information sur le commerce des éléphants (ETIS)

5. Conclusions et recommandations

Pour que tout système de suivi soit effectif, des données de qualité doivent être reçues en temps voulu. ETIS - principal outil de la Convention pour suivre le commerce illicite de l'ivoire et des autres produits de l'éléphant - ne fait pas exception. En conséquence, il ne fait aucun doute que la plus grande entrave au succès d'ETIS serait que les Parties ne transmettent pas des données de qualité sur les saisies de produits de l'éléphant dans le cadre de la procédure CITES.

Concernant l'application de la résolution Conf. 10.10, la CdP11 doit aborder deux questions: le taux de rapports et la qualité des informations signalées. Concernant la première question, en approuvant la résolution Conf. 10.10, les Parties ont accepté de soumettre des données sur les saisies d'ivoire dans les 90 jours de la saisie. Il ne fait pas de doute qu'actuellement, la plupart des Parties n'assument pas cette obligation. Dans certains cas, c'est faute d'une capacité nationale; des mesures permettant de développer cette capacité devraient être prises. Dans d'autres cas, les moyens d'établir les rapports selon l'obligation CITES existent mais la volonté semble faire défaut. Les Parties doivent renouveler leur engagement de parvenir à un suivi mondial du commerce illicite des produits de l'éléphant et veiller à ce que les saisies de ces produits faites dans leur pays soient enregistrées dans ETIS.

Deuxièmement, il faut impérativement que les Parties améliorent la qualité des informations sur les saisies de produits de l'éléphant faites dans leur pays. Comme indiqué plus haut, deux tiers des données enregistrées dans ETIS ont le plus faible score d'ampleur des données fournies (catégorie C3). L'on espère que les Parties amélioreront cette situation en examinant attentivement les informations contenues dans le rapport d'ETIS par pays envoyé aux Parties, et qu'elles fourniront les informations supplémentaires appropriées.

De gros progrès ont été fait dans l'établissement du Système d'information sur le commerce de l'éléphant. On ne soulignera jamais assez le rôle vital et dynamique que cet instrument pourrait jouer dans la conservation de l'éléphant d'Afrique et de l'éléphant d'Asie. Les Parties devraient s'engager pleinement dans cette initiative d'ETIS.