Des films sur la vie sauvage pour animer « l’année décisive pour la biodiversité »

Uniquement pour la presse ;
ceci n’est pas un document officiel.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

Des films sur la vie sauvage pour animer “l’année décisive pour la biodiversité ”

Festival cinématographique de la Journée mondiale de la vie sauvage 2020

 
Genève/Jackson Hole/Montréal/Nairobi/New York, 26 novembre 2019 – Les secrétariats de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) et de la Convention sur la diversité biologique, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et Jackson Wild annoncent qu’ils vont faire équipe pour organiser un festival cinématographique international mettant en valeur la vie sauvage comme élément important de la diversité biologique et illustrant comment sa conservation et son utilisation durable aideront à réduire les risques d’extinction sans précédent résultant de la surexploitation.

Le festival sera l’une des manifestations mondiales célébrant la Journée mondiale de la vie sauvage des Nations Unies du 3 mars 2020 dont le thème est "Maintenir toutes les formes de vie sur Terre." Le thème englobe toutes les espèces animales et végétales qui composent la biodiversité ainsi que les moyens d’existence des êtres humains, en particulier ceux qui vivent au plus près de la nature. Il souligne l’importance de l’utilisation durable des ressources naturelles pour la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Les films lauréats et finalistes en compétition seront diffusés tout au long de l'année 2020, “année décisive pour la biodiversité” dans le monde entier et à l’occasion de réunions majeures.

Ivonne Higuero, Secrétaire générale de la CITES déclare : “La Journée mondiale de la vie sauvage 2020 et le festival cinématographique marqueront l’année décisive pour la biodiversité. Ces films et les histoires qu’ils racontent nous donneront une occasion unique de célébrer la vie sauvage qui fait partie intégrante de la biodiversité sous ses formes les plus belles et les plus variées, de sensibiliser à la multitude des bienfaits de la vie sauvage pour les êtres humains, à tout ce qui les menace et aux succès de la conservation de la nature. Il est urgent d’inverser la courbe de la disparition des espèces et de la biodiversité avant d’arriver au point de non-retour, avec ses conséquences dramatiques pour toute la vie sur Terre.”

Le Secrétariat CITES est désigné par l’Assemblée générale des Nations Unies comme facilitateur mondial de la célébration annuelle de la Journée mondiale de la vie sauvage, en collaboration avec les organisations du système des Nations Unies.

Selon Midori Paxton, qui dirige la division de la biodiversité et des écosystèmes du PNUD : “Le bien-être, la sécurité et la résilience de toutes les sociétés reposent sur la vie sauvage et la biodiversité. Le festival cinématographique de la Journée mondiale de la vie sauvage 2020 sensibilisera à l‘importance d’investir dans la nature pour aider à accélérer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable. Le thème de la Journée mondiale de la vie sauvage est particulièrement opportun alors que le système des Nations Unies, les pays et tous les partenaires se préparent à lancer le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après 2020 à Kunming, Chine, à l’occasion de la CdP15 de la CDB."     

“La science nous dit qu’un million d’espèces pourraient s’éteindre si nous ne changeons pas notre mode de vie. Les histoires racontées par les films rétablissent les liens entre l’homme et la nature. Nous souhaitons que ce festival fasse naître la vague de soutien porteuse des transformations nécessaires et du courage dont nos dirigeants auront besoin, en 2020, pour assurer un avenir prospère aux populations humaines et à la nature” déclare Susan Gardner, Directrice de la division des écosystèmes du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Lisa Samford, Directrice exécutive de Jackson Wild ajoute : "Une riche biodiversité est essentielle à la santé de notre planète. Chaque jour est témoin de l’escalade des différentes menaces qui mettent en péril la vie sauvage. Face au nombre croissant d’espèces qui se dirigent vers l’extinction, nous devons agir vite et de manière décisive. Nous croyons à la force des histoires, capables de susciter l’émerveillement devant les trésors du monde naturel et de déclencher les changements radicaux nécessaires pour les restaurer et les protéger."

“En protégeant les animaux et les plantes, nous protégeons les écosystèmes sur lesquels reposent notre économie, nos traditions sociales et culturelles et le bien-être de l’humanité,” affirme Elizabeth Maruma Mrema, Secrétaire exécutive par intérim de la Convention sur la diversité biologique (CDB). “La vie sauvage est primordiale pour les moyens d’existence, au niveau mondial, dans les domaines de la foresterie, de la pêche et du tourisme. La biodiversité maintient le fonctionnement des écosystèmes dont les services nous permettent de survivre. En conséquence, la conservation et l’utilisation durable de la vie sauvage sont des éléments fondamentaux du développement durable et s’inscrivent dans une vision globale visant à obtenir l’élimination de la pauvreté, la sécurité alimentaire et des moyens d’existence durables.”

Calendrier et activités prévues

L’appel à candidatures se terminera le 4 janvier 2020 et les finalistes seront annoncés début février 2020. Les lauréats seront présentés le 3 mars 2020 lors d’un événement de haut niveau qui coïncidera avec la célébration de la Journée mondiale de la vie sauvage au siège des Nations Unies à New York.

Les films lauréats et finalistes seront ensuite présentés dans le monde entier.

Les catégories de récompenses comprennent :

  • Science, Innovation et Exploration
    Récompense attribuée au film qui traduit le plus efficacement les valeurs de la vie sauvage comme élément de la biodiversité et décrit l’exploration scientifique, la recherche et la découverte d’espèces d’animaux et de plantes sauvages dans différents écosystèmes
  • Problèmes et Solutions
    Récompense attribuée au film qui démontre le mieux les relations entre la vie sauvage et les êtres humains, en particulier ceux qui vivent au contact d’animaux et de plantes sauvages.
  • Les êtres humains et la vie sauvage
    Récompense attribuée au film qui démontre le mieux les relations entre la vie sauvage et les êtres humains, en particulier ceux qui vivent au contact d’animaux et de plantes sauvages.
  • Histoires d’espoir
    Récompense attribuée au film qui célèbre le plus efficacement le travail de particuliers ou de groupes engagés envers la restauration et la conservation des espèces sauvages et de leurs habitats.
  • Les voix du monde
    Récompense attribuée à un film créé par des personnes vivant dans la région où se déroule le film ou concernées par le sujet du film.
  • Court métrage
    Récompense attribuée au meilleur film d’une durée de moins de 15 minutes.
  • Micro métrage
    Récompense attribuée au meilleur film d’une durée de moins de 5 minutes.

Lignes directrices de soumission

Il n’y a pas de frais d’inscription. Les films en compétition doivent être terminés depuis le 1er Janvier 2017. Peuvent entrer en compétition des films jamais encore présentés au public et des films déjà diffusés ou présentés avant la date de soumission. Les films peuvent être proposés dans n’importe quelle langue. Ceux qui n’ont pas été tournés en anglais doivent être sous-titrés en anglais pour être présentés au jury et pour le festival cinématographique de la Journée mondiale de la vie sauvage : biodiversité. Les candidats éligibles doivent remplir un formulaire d’inscription en ligne : www.jacksonwild.org. Les participations seront téléchargées sur un canal Vimeo privé et sécurisé pour évaluation.

Pour plus d’informations, et pour organiser des interviews, veuillez contacter :

Secrétariat CITES: Yuan Liu, +41 22 917 8130, [email protected],

Programme des Nations Unies pour le développement: Sangita Khadka, +212 906 5043, [email protected]

Jackson Wild: Abbey Greene, +1 307 200 3286,  [email protected]

######

Au sujet de la CITES

Avec 183 États membres (182 pays + l’Union européenne), la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées chaque jour par les êtres humains pour se nourrir, se loger, se soigner, fabriquer des meubles, des objets d’artisanat, des souvenirs pour les touristes, des cosmétiques ou des articles de mode. La CITES règlemente le commerce international de près de 36 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial et du développement durable en général. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable. La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973 et est entrée en vigueur le 1er juillet 1975.

Au sujet de la CBD

Ouverte à la signature au Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, et entrée en vigueur en décembre 1993, la Convention sur la diversité biologique est un traité international consacré à la conservation de la biodiversité, à l’utilisation durable des éléments de la biodiversité et au partage équitable des avantages issus de l’utilisation des ressources génétiques. Avec 196 Parties, la Convention jouit d’une participation quasi universelle des pays. La Convention lutte contre toutes les menaces qui pèsent sur la biodiversité et les services écosystémiques, notamment les menaces climatiques, au moyen d’évaluations scientifiques, de la conception d’outils, de mesures incitatives et de processus, du transfert de technologies et de bonnes pratiques et de la participation pleine et active des acteurs pertinents tels que les communautés autochtones et locales, les jeunes, les ONG, les femmes et le secteur privé.

Au sujet du PNUD

Le PNUD travaille en partenariat à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations capables de résister aux crises tout en motivant et soutenant un type de croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Sur le terrain, dans près de 170 pays et territoires, il offre des perspectives mondiales et locales pour aider à renforcer les moyens d’existence et à bâtir des nations résilientes.

Au sujet de Jackson Wild

Les programmes de Jackson Wild encouragent la sensibilisation du public et la gestion des espèces sauvages et des habitats grâce à l’utilisation novatrice des médias. Depuis plus de 28 ans, le Jackson Wild Summit a acquis une réputation de réunion extraordinaire de scientifiques, spécialistes de la conservation, innovateurs et représentants des médias où prospèrent collaboration et innovation, où foisonnent les idées et où se forgent des partenariats stratégiques dans un milieu où les participants travaillent de concert pour résoudre les enjeux cruciaux de la conservation et de l’environnement pour notre planète. Le Jackson Wild Summit de 2020 aura lieu en Autriche : 28 sept-2 oct. dans le célèbre Parc national Neusiedler See - Seewinkel, un bien du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Au sujet de la Journée mondiale de la vie sauvage, déclarée par les Nations Unies

Le 20 décembre 2013, la 68e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 3 mars « Journée mondiale de la vie sauvage » pour célébrer et faire connaître la faune et la flore sauvages de la planète. Cette date est le jour de la signature de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES)  en 1973. La Journée mondiale de la vie sauvage est rapidement devenue le plus important événement annuel mondial consacré aux espèces sauvages. C’est l’occasion de célébrer la faune et la flore sauvages pour la beauté et la diversité de leurs multiples formes, et de sensibiliser l’opinion publique aux différents défis auxquels ces espèces sont confrontées. Cette journée nous rappelle également qu’il est urgent d’intensifier la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, qui a des répercussions économiques, environnementales et sociales de grande ampleur.