Pour la première fois axée sur les espèces marines, la prochaine Journée mondiale de la vie sauvage va faire parler d’elle

Destiné uniquement aux médias ;
document non officiel.

 
 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

Pour la première fois axée sur les espèces marines, la prochaine Journée mondiale de la vie sauvage va faire parler d’elle

“La vie dans les océans: Pour l’humanité et la planète” sera le thème de la Journée mondiale de la vie sauvage 2019 des Nations unies

Genève/New York, 16 novembre 2018: Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), travaillant en étroite collaboration pour faciliter la prochaine célébration de la Journée mondiale de la vie sauvage des Nations Unies (le 3 mars 2019), ont annoncé aujourd’hui le thème de la Journée 2019: “La vie dans les océans: Pour l’humanité et la planète”.

La Journée mondiale de la vie sauvage 2019 concorde avec l’Objectif 14 de développement durable de l’ONU – La vie aquatique (ODD14), qui porte sur les espèces marines. Elle sera l’occasion de souligner l’importance et la valeur cruciales de ces espèces dans notre vie quotidienne, de célébrer les initiatives réussies pour conserver et gérer durablement ces espèces, et de renforcer l’appui à ces initiatives.

Achim Steiner, Administrateur du PNUD, a déclaré: “Les océans régulent notre climat, produisent la moitié de l’oxygène que nous respirons, nourrissent plus de 3 milliards de personnes et absorbent 30 % du dioxyde de carbone rejeté dans l’atmosphère ainsi que 90 % de la chaleur produite par le changement climatique. Pour garantir la préservation et la protection des océans et des espèces marines, il est nécessaire de reproduire et de développer des solutions fondées sur la nature rassemblant des partenaires des secteurs public et privé et de la société civile.”

David Morgan, Administrateur chargé du Secrétariat CITES, a déclaré: “Toutes les baleines et tous les dauphins, toutes les tortues marines, tous les hippocampes, de nombreuses espèces de coraux et de plus en plus d’espèces de requins sont sous la protection de la CITES, l’organisme de réglementation du commerce mondial des espèces sauvages. En ce qui concerne les espèces marines, la CITES agit pour la pêche à l’interface entre l’utilisation durable et le commerce international, en veillant à ce que le commerce des espèces marines inscrites à ses annexes soit légal, durable et traçable. Elle joue un rôle bien ciblé dans l’avancement de la mise en œuvre de l’ODD 14, en associant des mesures liées au commerce et des procédures efficaces de respect de la Convention.”

La Journée mondiale de la vie sauvage 2019 sera marquée dans le monde entier par une série d’événements et d’activités médiatiques, notamment un événement de haut niveau qui se tiendra le vendredi 1er mars au siège de l’ONU à New York. Dans le cadre de ces activités, la CITES et le PNUD collaborent également avec le Jackson Hole WILD pour organiser un concours international de films portant sur les espèces marines – le Living Oceans Film Showcase. Les films contribueront à sensibiliser le monde entier à l’importance de la vie dans les océans dans notre vie quotidienne, à explorer les défis majeurs auxquels sont confrontés les écosystèmes marins, et à mettre en lumière des solutions inspirantes.

Le Fonds international pour la protection des animaux organisera également un concours artistique destiné aux jeunes, afin de mobiliser les enfants en âge scolaire et de les aider à ressentir les liens qui les unissent avec le monde marin. Les gagnants du Living Oceans Film Showcase et du concours artistique pour les jeunes seront annoncés lors de l’événement de haut niveau qui se tiendra au siège de l’ONU.

Peu d’images évoquent les mots “vaste” et “sans fin” avec autant d’efficacité dans l’imaginaire humain que celles des océans et de la vie qu’ils abritent. Les océans et les mers représentent les deux tiers de la surface du globe et, en raison de leur profondeur, plus de 99 % des habitats de la planète où la vie est possible. 

La richesse des écosystèmes et des espèces qui en résulte – la vie dans les océans – soutient les civilisations et le développement de l’humanité depuis des millénaires, que ce soit à travers la nourriture, les matériaux pour l’artisanat et la construction ou même l’air que nous respirons. En effet, l’océan produit 50 % de l’oxygène de la planète, soit pour chacun de nous une respiration sur deux.

Pourtant, malgré ou plutôt à cause de la perception du caractère illimité des océans et des ressources marines vivantes, leurs capacités à soutenir l’humanité et à contribuer au développement durable sont sérieusement affectées par les activités humaines non réglementées ou mal gérées, y compris par la pêche non réglementée, la pollution et le changement climatique.

En collaboration avec toutes les parties prenantes concernées, la CITES est également profondément engagée dans le renforcement des capacités afin d’aider les Parties à surmonter les difficultés rencontrées pour assurer la durabilité à long terme du commerce des espèces inscrites à ses annexes, comme l’a reconnu l’Assemblée générale des Nations Unies sur les pêches durables.

Le Programme du PNUD sur la gouvernance des océans concorde fortement avec la majorité des cibles de l’ODD 14 sur les océans, et soutient la plupart d’entre elles – Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.

Depuis l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Agenda 2030) et de son ODD 14, La vie aquatique, nombre d’initiatives axées sur le développement durable des océans et des mers ont vu le jour, comme en témoignent les quelque 1400 engagements volontaires pris à la Conférence des Nations Unies sur les océans en 2016.

Conformément à la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies proclamant la Journée mondiale de la vie sauvage, le Secrétariat CITES et le PNUD appellent tous les États membres ainsi que les organisations du système des Nations Unies et les autres organisations mondiales, régionales et sous-régionales, les organisations non gouvernementales et toutes les personnes intéressées à:

  • célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage 2019 et sensibiliser le public à ce thème;
  • associer les célébrations aux grands événements de conservation nationaux et internationaux;
  • établir des partenariats de collaboration;
  • organiser des campagnes pour soutenir la conservation et l’utilisation durable des ressources marines vivantes et de leurs produits en utilisant des stratégies ciblées afin d’influer sur le comportement des consommateurs; et
  • utiliser le logo de la Journée mondiale de la vie sauvage le plus largement possible.

De plus amples informations sur la conservation et l’utilisation durable de la vie dans les océans ainsi que du matériel promotionnel illustrant le thème seront disponibles ultérieurement sur le site Web de la Journée mondiale de la vie sauvage et les plateformes de médias sociaux.

Pour plus d’informations, et pour organiser des interviews, veuillez contacter:

Secrétariat CITES: Yuan Liu, +41 22 917 8130, [email protected]

Programme des Nations Unies pour le développement, Sangita Khadka, +212 906 5043, [email protected]

Au sujet de la CITES

Avec 183 États membres (182 pays + l’Union européenne), la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode. La CITES réglemente le commerce international de près de 36 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable. La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973 et est entrée en vigueur le 1er juillet 1975.

Au sujet de PNUE

Le PNUD travaille en partenariat à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations capables de résister aux crises tout en motivant et soutenant un type de croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Sur le terrain, dans près de 170 pays et territoires, il offre des perspectives mondiales et locales pour aider à renforcer les moyens d’existence et à bâtir des nations résilientes.