La protection des grands félins, thème de la prochaine Journée mondiale de la vie sauvage, 3 mars 2018 , 3 March 2018

Destiné uniquement aux médias;
Document non officiel.

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La protection des grands félins, thème de la prochaine
Journée mondiale de la vie sauvage, 3 mars 2018
, 3 March 2018


Genève, 3 septembre 2017: Lions, tigres, léopards et jaguars sont des animaux d’une beauté majestueuses, symboles de puissance et de courage. Leur survie dans la nature est pourtant gravement menacée. Aussi, tous les grands félins de la planète seront sous le feu des projecteurs lors de la Journée mondiale de la vie sauvage 2018, le Secrétariat de la CITES, chargé par les Nations Unies d’animer cette célébration, ayant annoncé que cette manifestation annuelle majeure consacrée à la vie sauvage sera dédiée à ces grands fauves.

Les grands félins sont les animaux les plus populaires et les plus admirés dans le monde. Néanmoins, ces splendides prédateurs sont confrontés à bien des menaces, dues en majorité à des activités humaines. Leurs populations se réduisent à un rythme inquiétant en raison de la perte d’habitat et de proies, de conflits avec les humains, du braconnage et du commerce illégal. Ainsi, la population de tigres a chuté de 95% au cours des 100 dernières années et celle du lion d’Afrique de 40% en à peine 20 ans. Une série de mesures est entreprise pour enrayer ce déclin.

Afin de toucher un vaste public, la définition des grands félins est élargie pour inclure, outre le lion, le tigre, le léopard et le jaguar – les quatre plus grands félins rugissant – la panthère, le léopard des neiges, le puma, la panthère nébuleuse, etc. Les grands félins sont présents en Afrique, Asie et dans les trois Amériques, soit une répartition pratiquement mondiale, et l’image des grands félins est omniprésente – logos de fabricants d’automobiles ou de clubs sportifs, par exemple.

Le Secrétaire général de la CITES, M. John E. Scanlon, a déclaré : « Au cours du siècle dernier, nous avons vu disparaître beaucoup de grands félins, les prédateurs les plus splendides de la planète, à un rythme inquiétant. La Journée mondiale de la vie sauvage 2018 nous fournit l’occasion d’attirer l’attention sur leur situation et de galvaniser les soutiens aux multiples actions nationales et internationales mises en place pour sauver ces espèces emblématiques. Avec la Journée mondiale de la vie sauvage, les grands félins recevront toute l’attention qu’ils méritent aux fins de garantir qu’ils seront encore présents pour les générations à venir. »

Les félins sont présents sur plusieurs continents, mais le commerce de ces animaux sauvages et de leurs produits est globalisé et prend plusieurs formes : animaux vivants, décoration, mode, médicaments et trophées de chasse. Ainsi, presque toutes les parties du tigre ont un marché – bien que le commerce de cette espèce soit interdit dans le monde entier depuis 1987.

Comme l’indique le premier Rapport de l’ONU sur la criminalité liée aux espèces sauvages, publié par l’ONUDC en 2016, le commerce illégal de peaux de grands félins présente bien des éléments caractéristiques du crime organisé.

« Tous les grands félins sont protégés par la CITES en raison des graves menaces que représentent le commerce non réglementé et illégal pour leur survie. Depuis près de 20 ans, la CITES a mis en évidence le rôle joué par le crime organisé dans le trafic des grands félins d’Asie, qui est depuis longtemps parmi les priorités de la CITES et, au cours des sept dernières années, nous avons vu un accroissement considérable de nos efforts dans la lutte contre cette organisation transnationale du crime contre les espèces sauvages, tant au niveau mondial qu’en première ligne » a ajouté M. Scanlon.

En accord avec la Résolution de l’Assemblée générale de l’ONU annonçant la Journée mondiale de la vie sauvage, le Secrétariat CITES appelle tous les États membres, les organismes des Nations Unies et autres organisations mondiales, régionales, subrégionales et non gouvernementales, ainsi que toutes les personnes intéressées, à : respecter et faire connaître le thème de la Journée mondiale de la vie sauvage 2018 de façon adéquate ; associer, le cas échéant, les célébrations à de grandes manifestations nationales et internationales autour de la protection des espèces sauvages ; organiser des campagnes visant à réduire la demande illégale pour les espèces sauvages et leurs produits par des stratégies ciblées pour agir sur le comportement des consommateurs ; utiliser largement le logo de la Journée mondiale de la vie sauvage.

Le logo de la Journée mondiale de la vie sauvage reste le même d’une année à l’autre et il est disponible gratuitement dans les six langues de travail de l’ONU sur le site de la Journée mondiale de la vie sauvage, géré par le Secrétariat CITES. Un complément d’information sur la situation de toutes les espèces de grands félins et du matériel promotionnel pour illustrer le thème, seront disponibles ultérieurement.

Note aux rédacteurs:

Pour plus d’informations, et pour organiser des interviews, veuillez contacter:

Secrétariat CITES: Liu Yuan, +41 22 917 8130, yuan.liu@un.org

Au sujet de la CITES

Avec 183 États membres (182 pays + l’Union européenne), la Convention sur le commerce international des espèces de flore et de faune sauvages menacées d’extinction (CITES) reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode. La CITES réglemente le commerce international de près de 36 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance, que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable. La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973 et est entrée en vigueur le 1 juillet 1975.

Pour en savoir plus sur la CITES, veuillez consulter www.cites.org ou les pages suivantes:

www.twitter.com/CITES
www.facebook.com/CITES
www.youtube.com/CITES
www.flickr.com/CITES