Journée mondiale des Ranger 2015 – message du Secrétaire général de la CITES

La journée mondiale des Rangers a été célébrée pour la première fois en 2007, à l’occasion du 15e anniversaire de la création de l’International Rangers Federation (IRF).

Elle met à l’honneur tous les gardes nature (rangers), qui, dans le monde entier, ont été blessés ou ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions et rend également hommage au rôle qu’ils jouent dans la protection de nos ressources naturelles, en particulier de la faune et de la flore sauvages.

Ces dernières années, les risques et les périls auxquels les gardes nature doivent faire face se sont considérablement aggravés. Le commerce illégal des espèces sauvages atteint une ampleur qui menace non seulement la faune et la flore sauvages mais aussi les populations et leurs moyens d’existence ; ce trafic est de plus en plus le fait d’organisations criminelles, de milices rebelles, voire, à de rares occasions, d’éléments incontrôlés des forces armées régulières.

Gardes nature du Parc national des Virunga en République démocratique du Congo (RDC)

Des gardes nature honnêtes et durs à la tâche consacrent leur vie à la protection de nos ressources naturelles et de notre patrimoine culturel. Dans certaines régions, ces hommes et ces femmes courageux rencontrent des bandes de braconniers disposant de moyens importants, équipés d’armes de gros calibre, qui n’hésitent pas à les menacer ou même à user de violence à leur encontre. Malgré tout, ces gardes nature dévoués accomplissent leur devoir avec détermination, souvent sans recevoir une rétribution égale à celle de leurs collègues d’autres services de lutte contre la fraude.

Le dévouement et l’opiniâtreté dont ces gardes nature honnêtes et durs à la tâche font preuve jour après jour méritent une bien plus grande reconnaissance publique.  Ainsi, le Secrétariat de la Convention sur le commerce international d’espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) salue chaleureusement la célébration de la Journée mondiale des Rangers.

Le Secrétariat de la CITES saisit cette occasion pour appeler une nouvelle fois l’attention sur le travail accompli dans le cadre du Programme de suivi de l’abattage illégal d’éléphants (MIKE). Ce programme a été mis au point par la CITES afin de renforcer, dans les Etats de l’aire de répartition, les capacités individuelles et institutionnelles de gestion et de protection des populations d’éléphants.  Collaborant avec  plus de 1 500 gardes nature et agents de gestion de données en Afrique, MIKE a organisé plus de 80 formations depuis 2008. Ce travail est désormais élargi avec le Programme de réduction de l’abattage illégal d’éléphants et autres espèces menacées d’extinction (MIKES) qui apportera une assistance technique en temps réel aux gardes nature travaillant sur le terrain dans certains sites choisis.

Le Secrétariat de la CITES salue les efforts accomplis par l’IRF et diverses organisations à but non lucratif telles que la Thin Green Line Foundation pour soutenir les gardes nature honnêtes et dévoués ainsi que les familles des gardes nature tombés dans l’exercice de leurs fonctions.  Nous félicitons également le National Geographic d’avoir décerné son prix Explorer 2015 aux gardes nature du Parc national des Virunga “en reconnaissance des efforts infatigables que déploient les gardes nature pour mettre un terme au trafic des espèces sauvages“. Ils sont l’exemple même de gardes nature honnêtes et dévoués.

Le Secrétariat de la CITES s’associe reste du monde pour rendre hommage à ces gardes nature honnêtes et durs à la tâche qui œuvrent  en première ligne, en reconnaissance de leur dévouement à la protection de notre patrimoine naturel et culturel pour les générations présentes et futures. En ce jour particulier, toutes nos pensées vont vers les gardes qui ont payé le prix fort dans l’accomplissement de leur devoir, ainsi que vers les familles et amis qu’ils ont laissés derrière eux. 
 
Nous vous adressons nos meilleurs vœux pour la célébration de la Journée mondiale des Rangers 2015. 
 
John E. Scanlon

Secrétaire général de la CITES

Genève, 31 juillet 2015