Le collège virtuel CITES désormais disponible en chinois

En vue d’atteindre une audience plus large et de rendre plus facilement accessibles les cours en ligne et les documents éducatifs de la CITES, le collège virtuel CITES a été traduit en chinois. Cette ressource très attendue aidera les pays d’Asie à renforcer les capacités de leurs organes de gestion CITES, les soutiendra dans les efforts qu’ils déploient pour assurer la licéité, la durabilité et la traçabilité du commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES et accroîtra également leurs capacités à lutter contre le commerce illicite des espèces sauvages.

Répartition de l’accès au Collège virtuel CITES par pays depuis le 26 novembre 2014

Au moment où nous rédigeons ce texte, bien plus de 20 000 utilisateurs ont accédé au Collège, ce qui indique qu’il est consulté presque partout dans le monde. De plus, 8 des 20 pays dans lesquels il est le plus consulté appartiennent au monde en développement, à savoir l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine. Ainsi, 385 utilisateurs ayant achevé des cours étaient originaires de Madagascar, ce qui montre que les pays en développement ont besoin de cours et de documents sur la CITES.

S’exprimant à propos de la version chinoise du Collège, le Dr Meng Xianlin, directeur exécutif général de l’organe de gestion CITES de Chine, a déclaré : « Nous apprécions beaucoup les efforts déployés par le Secrétariat CITES pour rendre disponibles en ligne les documents et cours de formation à la CITES, qui sont très bien organisés et utiles. La version chinoise du Collège virtuel CITES, qui est basé sur Internet, sera certainement d’une grande aide pour nos autorités CITES et nos agents chargés de la lutte contre la fraude qui travaillent sur le terrain, en leur permettant de mieux comprendre les obligations qui découlent de la Convention ainsi que les procédures qui y sont prévues. Cet effort témoigne également de la contribution et de l’attachement du Gouvernement chinois à la mise en œuvre de la Convention, ainsi que de sa détermination à garantir la licéité et la durabilité du commerce des espèces inscrites aux annexes CITES. »

S’exprimant à propos de la traduction des cours dans cette nouvelle langue, le Secrétaire général de la CITES, John E. Scanlon, a déclaré : « La possibilité de consulter le Collège virtuel en chinois fournira à la Chine, ainsi qu’aux personnes parlant le chinois dans d’autres régions, une ressource inestimable pour renforcer la capacité des autorités nationales et des particuliers à mettre en œuvre la Convention et la respecter. Le Secrétariat CITES tient à exprimer à la Chine sa reconnaissance pour sa généreuse contribution, sans laquelle pareille avancée n’aurait pas été possible. »

Le Collège virtuel CITES propose également des cours et documents en anglais, français et espagnol. La version portugaise des présentations sur les formations n’aurait par ailleurs pas pu être établie sans l’aimable contribution de l’organe de gestion du Portugal.

Des informations supplémentaires sur le Collège virtuel CITES sont disponibles à l’adresse suivante : https://cites.unia.es/index.php?lang=fr_utf8

La version chinoise du Collège peut être consultée à l’adresse suivante : https://cites.unia.es/index.php?lang=zh_cn_utf8