Déclaration du Secrétaire général de la CITES lors de la destruction de cornes de rhinocéros confisquées en République tchèque

Déclaration du Secrétaire général de la CITES lors de la destruction de
cornes de rhinocéros confisquées en République tchèque

Zoo de Dvůr Králové

John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES

21 septembre 2014

 

Hon. Richard Brabec, Ministre de l’environnement,
Dr Přemysl Rabas, Directeur du Zoo de Dvůr Králové,
Mme Monika Leova et M. Tony Fitzjohn,
Mesdames et Messieurs,

Honorables hôtes et invités, Mesdames et Messieurs,

Je tiens à exprimer mes sincères remerciements au Gouvernement de la République tchèque et au Zoo Dvůr Králové pour m’avoir invité à assister aujourd’hui à la destruction de cornes de rhinocéros confisquées – ce qui est, semble-t-il, la première fois qu’un tel événement public a lieu en Europe.

-----

Le rétablissement des populations de rhinocéros noir et de rhinocéros blanc d’Afrique, dans la nature, au cours des dernières décennies, après qu’ils aient été chassés jusqu’à être menacés d’extinction, constitue une grande réussite de la conservation de ces espèces figurant aux annexes de la CITES - et au cours des sept premières années de ce siècle les niveaux de braconnage étaient restés bas, aux environs d’une dizaine d’individus abattus par an.

Après 2007, toutefois, une forte hausse du braconnage a commencé à émerger - une tendance qui s’est poursuivie jusqu’au point où, en Afrique du Sud, plus de 1000 rhinocéros ont été tués illégalement pour leur corne en 2013 uniquement, et plus de 700 individus l’ont été jusqu’à présent cette année.

Ces tendances inquiétantes ne peuvent pas être durables et si elles ne sont pas stoppées, ce magnifique animal disparaîtra à l’état sauvage de son aire de répartition au cours de notre existence.

-----

Ce commerce illégal constitue également une menace pour les personnes et leurs moyens de subsistance.

Dans une vidéo produite pour la CITES par UNTV en 2012, « Rhinos Under Threat »`, une femme vivant en Afrique du Sud à proximité du parc national Kruger, dont elle tire ses moyens de subsistances, établit un lien très puissant en déclarant : «Ils doivent cesser de tuer les rhinocéros parce que c’est comme s’ils nous tuaient ».

-----

Honorables hôtes et invités, l’abattage illégal des rhinocéros doit cesser.

Et l’important événement qui a lieu aujourd’hui permet de sensibiliser le public vis-à-vis des impacts du commerce illégal de corne de rhinocéros et de faire connaître la détermination de la République tchèque et de la communauté internationale à mettre un terme à cela.

-----

Le Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages - ICCWC- apporte un soutien coordonné aux pays et aux régions dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages.

L’Operation Cobra II, une opération mondiale de lutte contre la fraude, coordonnée avec la participation de 28 pays répartis sur trois régions, a été soutenue par l’ICCWC et a donné lieu à de multiples saisies et arrestations, incluant la saisie de 36 cornes de rhinocéros.

-----

Bien que cette lutte nécessite un effort collectif mondial, quatre pays sont au cœur de la réussite dans la lutte contre le commerce illégal de corne de rhinocéros - la République tchèque, le Mozambique, l’Afrique du Sud et le Viet Nam.

Je suis donc particulièrement heureux d’être ici, en République tchèque et d’insister sur le fait que nous devons continuer à améliorer nos efforts collectifs pour mettre fin à ces crimes graves et très destructeurs.

-----

Honorables hôtes et invités, des bandes criminelles opèrent en République tchèque pour recruter des pseudo-chasseurs, et aussi plus récemment des chasseurs professionnels, afin de tuer des rhinocéros et de prélever leurs cornes qui seront ensuite dirigées vers le commerce illégal destiné au Viet Nam.

La coopération bilatérale et trilatérale entre la République tchèque, l’Afrique du Sud et le Viet Nam est essentielle pour veiller à ce que ces groupes criminels ne soient pas en mesure d’exploiter la chasse au trophée de rhinocéros de cette manière - et nous sommes encouragés par la croissance de la coopération entre ces trois États, y compris par le partage d’échantillons pour l’analyse judicaire.

Des mesures fortes de lutte contre la fraude ont été prises en République tchèque, incluant l’arrestation de 16 suspects en juillet 2013, de chasseurs recrutés, de recruteurs appartenant à des groupes criminels et de leurs assistants, ce qui est aussi très encourageant.

Faire connaître ces actions décisives envoie un message clair aux trafiquants impliqués dans le commerce illégal de corne de rhinocéros afin qu’ils sachent qu’ils font face à un risque croissant de détection, de poursuite et de condamnation conduisant à l’emprisonnement, à de lourdes amendes et à la saisie des biens, en raison de leurs activités illicites.

Cependant, encore davantage peut être fait et doit être fait par tous les États concernés et les parties prenantes pour inverser ces tendances inquiétantes - et je tiens à souligner l’événement parallèle qui se déroule en République slovaque aujourd’hui.

-----

Honorables hôtes et invités, la destruction de cornes de rhinocéros confisquées qui a lieu aujourd’hui ne mettra pas fin au commerce illégal.

Toutefois, couplé à la saisie de cornes de rhinocéros, à la poursuite et à la condamnation des délinquants, cet événement envoie un message public puissant montrant que la République tchèque n’accepte pas et ne tolérera pas ce commerce illégal, ni l’impact dévastateur qu’il a sur les rhinocéros et sur les moyens de subsistance des communautés locales.

Je remercie le Gouvernement de la République tchèque d’avoir pris cette importante mesure et de m’avoir invité à y participer.