Le Groupe d’experts de haut niveau de l’ICCWC se réunit à Genève pour examiner les activités mises en œuvre pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages

Le Groupe d’experts de haut niveau du Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages (ICCWC) s’est réuni à Genève la semaine dernière pour examiner les progrès réalisés dans ses activités menées en collaboration pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages.

Ouverte par M. John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES, la réunion a été l’occasion pour les représentants des cinq partenaires de l’ICCWC – le Secrétariat CITES, INTERPOL, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale des douanes – de discuter du programme de travail actuel et futur de l’ICCWC.

Parmi les activités de l’ICCWC évoquées figuraient notamment le lancement de l’Outil d'analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêtsdestiné à évaluer les mesures prises au niveau national pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages, l’assistance en matière d’enquête et l’appui au renforcement des capacités que l’ICCWC va prochainement apporter aux gouvernements nationaux, et les lignes directrices pour le recours à l’échantillonnage ADN de l’ivoire que l’UNODC est en train de finaliser pour le compte de l’ICCWC. Les experts ont également passé en revue les priorités futures pour remplir la Mission stratégique de l'ICCWC pour l'exercice 2014-2016, notamment les activités qui nécessitent un financement externe.

La réunion de l’ICCWC faisait suite à la 65e session du Comité permanent de la CITES qui s’est tenue à Genève en juillet 2014 et à l’occasion de laquelle plusieurs recommandations relatives à la lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages ont été adoptées. Les recommandations adressées par le Comité permanent à plusieurs pays d’Afrique et d’Asie tendant à ce que ceux-ci établissent des plans d’action nationaux sur l’ivoire ont brièvement été présentées au Groupe d’experts de haut niveau, qui a examiné comment les activités de l’ICCWC pouvaient soutenir la mise en œuvre de ces plans une fois qu’ils auront été créés.

L’ICCWC a été institué en novembre 2010 pour soutenir de façon coordonnée les agences nationales et les réseaux régionaux de lutte contre la fraude dans leurs efforts pour combattre la criminalité liée aux espèces sauvages. Le Groupe d’experts de haut niveau de l’ICCWC se réunit trois fois par an.