Proposition d’interdiction de commerce pour la conservation de l’une des espèces d’arbres les plus exploitées d’Afrique

Mise à jour le 30 March 2022

Proposition d’interdiction de commerce pour la conservation de l’une des espèces d’arbres les plus

Pterocarpus erinaceus

exploitées d’Afrique

L’une des espèces d’arbres les plus exploitées d’Afrique de l’Ouest pourrait bénéficier de nouvelles mesures de protection d’urgence visant à réduire la menace d’extinction qui pèse sur elle. Pterocarpus erinaceus, également connue sous les noms de kosso ou barwood, se trouve en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Utilisée en ébénisterie, en médecine, en tant que combustible et pour nourrir le bétail, cette espèce est protégée par la CITES, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Les 16 États membres de la CITES dans lesquels il est établi que pousse cette espèce d’arbre ont un mois pour répondre avant l’entrée en vigueur des mesures d’urgence visant à en empêcher tout commerce international.

Pterocarpus erinaceus est inscrite à l’Annexe II de la CITES, ce qui signifie que son commerce international est strictement contrôlé afin d’éviter qu’il ne devienne dangereux pour sa survie. De récentes études ont montré que le commerce et les prélèvements illégaux avaient réduit davantage encore le nombre de spécimens présents dans la nature : d’où l’adoption de nouvelles mesures.

En l’absence d’objection, une suspension totale du commerce entrera en vigueur le 27 avril afin d’assurer la durabilité et la viabilité des arbres restants. Dans l’intervalle, tous les États importateurs de Pterocarpus erinaceus sont vivement encouragés à rejeter tous les permis d’exportation concernant les envois qui arrivent à leurs frontières et à cesser tout commerce de ces espèces.