Updated on 21 juillet 2021

 

Pêche illégale de l’acoupa, commerce illégal connexe de vessies natatoires d’acoupa, et protection du marsouin du golfe de Californie (Mexique)

Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) reçoit de nombreux messages électroniques exprimant des préoccupations concernant la pêche illégale de l’acoupa (Totoaba macdonaldi) et la menace qu’elle représente pour le marsouin (Phocoena sinus), une espèce en danger critique d'extinction qui est endémique dans le golfe de Californie au Mexique..

Lors de sa 18e session (CoP18, Genève, 2019), la Conférence des Parties à la CITES a adopté un ensemble de décisions relatives à l’acoupa (Totoaba macdonaldi), exhortant notamment le Mexique à prendre immédiatement des mesures efficaces visant à empêcher les pêcheurs et les navires de pénétrer dans la zone de refuge du marsouin. Le Mexique est tenu, sur une base régulière, de faire rapport au Secrétariat sur les mesures et les activités qu'il met en œuvre pour lutter contre la pêche illégale de l’acoupa, le commerce illégal associé des vessies natatoires d’acoupa, et pour faciliter la protection du marsouin. Par conséquent, le Secrétariat est en contact permanent avec le Mexique, fournissant un retour d'information détaillé à la Partie et lui proposant des mesures et activités supplémentaires à poursuivre pour soutenir la mise en œuvre des décisions qui lui ont été adressées par la CoP18.

En novembre 2020, le Secrétariat a préparé un document d’information à l’usage du Comité permanent de la CITES pour lui communiquer les progrès accomplis en termes d'application des décisions relatives à l’acoupa. Cependant, en raison des défis posés par la pandémie de COVID-19, la 73e session du Comité permanent (SC73) s'est tenue en ligne en mai 2021 avec un ordre du jour réduit. La discussion sur la question de l’acoupa et l'examen des progrès accomplis par le Mexique et d'autres Parties touchées par le trafic d’acoupa ont été reportés à la 74e session du Comité permanent (SC74), prévue début 2022. Lors de cette session, le Comité pourrait faire d’autres recommandations dans le cadre de son mandat, qui pourraient comprendre des mesures à adopter conformément à la résolution CITES Conf. 14.3 (Rev. CoP18) Procédures CITES pour le respect de la Convention, si nécessaire.

Le Secrétariat continue également à œuvrer étroitement avec d'autres partenaires pertinents tels que le Centre du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et INTERPOL, afin de soutenir la mise en œuvre de mesures et d'activités visant à lutter contre la pêche illégale de l’acoupa, le commerce illégal connexe des vessies natatoires d’acoupa et à protéger l'acoupa.

En outre, le Secrétariat apporte son soutien aux efforts en cours dans la partie supérieure du golfe de Californie pour décourager le commerce illégal d’acoupa en formant et en équipant de petits groupes de pêcheurs avec des engins de pêche légaux et durables dans deux communautés du Mexique. L'approche de la CITES axée sur les moyens d’existence vise à compléter les activités de lutte contre la fraude demandées lors de la COP18, et à démontrer que les prises à l'échelle commerciale par les pêcheurs artisanaux sont non seulement possibles mais nécessaires pour intensifier la transition des filets maillants illégaux vers des filets respectueux du marsouin, comme le gouvernement mexicain s'est engagé à le faire en partenariat avec des organisations de la société civile et des associations de pêcheurs.    

Comme l'a conclu le Secrétariat dans la note d'information de novembre 2020 qu'il a préparée à l’usage du Comité permanent de la CITES, bien que le Mexique affiche des progrès, des préoccupations subsistent quant aux activités illégales des pêcheurs dans la zone de refuge du marsouin. Le Secrétariat est pleinement conscient que la résolution de ce problème est une priorité absolue pour la réalisation des objectifs figurant dans les décisions relatives à l’acoupa.