Le lieu et les dates de la CoP17 de la CITES annoncés pour 2016 en Afrique du Sud

Destiné uniquement aux médias;
Document non officiel.

 

     

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

 

Le lieu et les dates de la CoP17 de la CITES annoncés pour 2016 en Afrique du Sud

La conférence mondiale sur les espèces sauvages rassemblera la communauté internationale en 2016 à Johannesburg afin de relever les plus grands défis et tirer parti des meilleures opportunités pour les espèces sauvages dans le monde entier


Genève/Pretoria, 19 juin 2015 - Le Secrétariat CITES est heureux d’annoncer que la 17e session de la Conférence des Parties (CoP) se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 24 septembre au 5 octobre 2016.

Une notification aux Parties à la CITES précise les délais stricts de soumission des documents pour cette prochaine session.

La décision fait suite à l’offre de l’Afrique du Sud d’accueillir la 17e session de la Conférence des Parties (CoP17), acceptée par acclamation lors de la 16e session de la Conférence des Parties (Bangkok, mars 2013). Après des discussions avec les autorités sud-africaines et la finalisation d’un processus ouvert d’appel d’offres, la ville hôte est annoncée.

La Ministre sud-africaine des Affaires environnementales, Edna Molewa a déclaré : « Il y a maintenant quatre décennies que l’Afrique du Sud est devenue Partie à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), et la 17e Conférence des Parties à la CITES aura lieu sur le sol de l’Afrique du Sud. Nous sommes impatients d’accueillir les Parties à la CITES et les observateurs dans notre beau pays ».

Mme Molewa a encouragé les délégués à profiter de cette occasion pour engager des débats soutenus et proposer des résolutions qui feront progresser le travail déjà en cours sur le commerce de la faune et de la flore. Mme Molewa a également invité les délégués à découvrir la biodiversité de l’Afrique du Sud et à profiter de la richesse du patrimoine culturel et historique du pays.

En convoquant la CoP17, le Secrétaire général de la CITES, John E. Scanlon, a déclaré : « L’Afrique du Sud a été parmi les premiers États à adhérer à la CITES, quelques mois seulement après son entrée en vigueur en 1975, et le pays participe très activement au travail de la Convention depuis lors. C’est un lieu tout à fait approprié pour la CoP compte tenu de l’importance des défis et des opportunités pour les espèces sauvages sur le continent africain. L’Afrique abrite une grande diversité d’espèces inscrites aux annexes de la CITES et l’Afrique du Sud est reconnue mondialement pour le « Big five ». L’organisation de la CoP dans un tel cadre devrait inspirer tous les délégués ; et les Parties à la CITES ainsi que les observateurs ont hâte de se réunir en Afrique du Sud en 2016 pour la conférence mondiale sur les espèces sauvages », a ajouté M. Scanlon.

Ce sera la quatrième réunion de la Conférence des Parties à la CITES organisée sur le continent africain depuis l’entrée en vigueur de la CITES le 1er juillet 1975, mais la première depuis 2000.

Note aux rédacteurs : Pour plus d’informations, veuillez contacter Liu Yuan au +41 22 917 8130 ou yuan.liu@cites.org / Porte-parole du sud-africaine des Affaires environnementales , Albi Modise au +27 83 490 2871 

 

Au sujet de la CITES

Avec 181 Parties, la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode.

La CITES règlemente le commerce international de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable.

La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973.

Pour en savoir plus sur la CITES, veuillez consulter www.cites.org ou les pages suivantes :

www.facebook.com/CITES
www.twitter.com/CITES
www.youtube.com/c/CITES
www.flickr.com/CITES