Les Nations Unies publient la 25e édition des timbres sur les espèces menacées en mettant à l’honneur les espèces protégées par la CITES

Destiné uniquement aux médias;
Document non officiel.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

Les Nations Unies publient la 25e édition des timbres sur les espèces menacées en mettant à l’honneur les espèces protégées par la CITES

 

       

 

Genève / New York, 2 mars 2018 – L’Administration postale des Nations Unies (APNU) a dévoilé une nouvelle série de 12 timbres, comme chaque année depuis 1993, représentant 12 espèces protégées par la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction). La 25e édition a été lancée aujourd’hui lors d’un événement organisé au siège des Nations Unies à New York pour célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage de l’ONU avec des espèces inscrites aux annexes de la CITES au cours des 25 dernières années.

Le Secrétaire général de la CITES, M. John E. Scanlon, a déclaré : « Nous sommes très reconnaissants à l’Administration postale des Nations Unies pour le généreux soutien qu’elle apporte depuis 25 ans en utilisant ses magnifiques timbres pour sensibiliser le public aux espèces inscrites à la CITES. Cette année, pour la première fois, ces timbres sont émis pour la Journée mondiale de la vie sauvage de l’ONU, le jour de la signature de la CITES en 1973 et donc le jour du 45anniversaire de la Convention. Il semble que ces timbres soient parmi les séries les plus populaires publiées par l’ONU et nous espérons que cette merveilleuse coopération se poursuivra au cours des 25 prochaines années et au-delà. »

M. Thanawat Amnajanan, Chef de l’Administration postale des Nations Unies, a déclaré : « Depuis 25 ans, l’APNU a travaillé avec la CITES à l’émission de timbres permettant de célébrer les innombrables formes de flore et de faune sauvages, si belles et si diverses, et de sensibiliser à la multitude des avantages que procure leur conservation. L’APNU est fière de célébrer ce 25e anniversaire avec 12 espèces différentes, inscrites à la CITES au cours des 25 dernières années. »

Les espèces CITES figurant sur les timbres sont le touraco pauline, le tatou à neuf bandes, le triton de Luristan, l’hydraste du Canada, l’antilope saïga, l’Uncarina grandidieri, l’escargot terrestre cubain, le requin soyeux, les plantes du genre Hoodia, les mantelles de Madagascar, la kachuga de l’Assam et l’Hippocampus zebra

Une pochette magnifiquement illustrée sur les espèces en voie de disparition avec une couverture en soie en édition limitée et trois grandes cartes accompagneront la série de timbres.

Pour plus d’informations et pour organiser des interviews, veuillez contacter :

CITES Secretariat: Yuan Liu, +41 79 652 0108, [email protected]

UN Postal Administration: Malli Hui, +1 212 963 2974, [email protected]

À propos de la CITES

Avec 183 Parties (182 pays et l’Union européenne), la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) demeure l’un des outils les plus puissants au monde pour la conservation des espèces sauvages à travers la réglementation du commerce. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se soigner, se loger, ainsi que pour les souvenirs de voyage, les cosmétiques ou la mode. La CITES réglemente le commerce international de plus de 36 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens d’existence, que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes de la CITES soit durable, légal et traçable. La CITES a été signée à Washington D.C. le 3 mars 1973 et est entrée en vigueur le 1erjuillet 1975.

À propos de la Journée mondiale de la vie sauvage de l’ONU

Le 20 décembre 2013, la 68e session de l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage afin de célébrer la faune et la flore sauvages et de sensibiliser le public à leur importance. Cette date fait référence au 3 mars 1973, jour de l’adoption de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) qui joue un rôle important en veillant à ce que le commerce international ne menace pas la survie des espèces sauvages.

La Journée mondiale de la vie sauvage est l’occasion de célébrer les formes les plus belles et les plus variées de la faune et de la flore sauvages, et de faire connaître les multiples avantages que la protection de ces espèces sauvages procure aux hommes. Cette journée nous rappelle également la nécessité urgente de renforcer la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages qui a de forts impacts économiques, environnementaux et sociaux.