Réunion au Costa Rica sur le commerce mondial des requins : présentation du projet pilote de traçabilité CITES

Destiné uniquement aux médias;
Document non officiel.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Réunion au Costa Rica sur le commerce mondial des requins : présentation du projet pilote de traçabilité CITES

Soutien ciblé destiné à aider les pays dans la mise en œuvre de l’inscription des requins et raies aux annexes CITES.

 

Genève/San José, 16 février 2015 - Les résultats d’un projet pilote pour améliorer la traçabilité des produits issus de requins inscrits aux Annexes CITES et destinés au commerce international a été présenté aujourd’hui lors d’une manifestation parallèle durant la 2e Réunion des signataires (MOS2) du Mémorandum d’entente sur la Conservation des requins migrateurs (Sharks MoU) organisée à San José, Costa Rica, du 15 au19 février.

Le Costa Rica était l’un des copromoteurs de la proposition d’inscrire les espèces de requins marteau (Sphyrna lewiniSmokarran et S.zygaena) à l’Annexe II CITES, adoptée lors de la 16e Conférence des Parties à Bangkok en mars 2013 (CoP16 ).

« Les Parties à la CITES avaient conscience des défis représentés par la mise en œuvre des nouvelles inscriptions à la liste CITES des requins et raies. Aussi, avec le soutien de l’UE et de notre partenaire clé, la FAO, nous avons proposé un soutien ciblé aux pays afin qu’ils puissent les relever et, comme l’atteste notre travail avec les autorités du Costa Rica, les progrès sont manifestes. C’est une bonne nouvelle pour les requins comme pour les pêcheurs responsables. » a déclaré M. John E. Scanlon, Secrétaire Général de la CITES.

Le projet pilote, financé avec le soutien généreux du gouvernement allemand, fait partie de la coopération technique en cours entre le Secrétariat de la CITES et les autorités CITES au Costa Rica. Le projet pilote de traçabilité, appliqué en étroite collaboration avec INCOPESCA, prévoyait une concertation en ligne avec les autorités concernées au Costa Rica, la visite physique des installations de toute la chaîne commerciale et un atelier multi-acteurs, organisé le 12 février à Puntarenas, Costa Rica.

Si au départ la mise en place a rencontré quelques difficultés, identifiées par le Costa Rica, le projet pilote a constaté que le Costa Rica dispose désormais d’un système de traçabilité solide pour ses flottes de pêche de taille moyenne ou grande, respectant la plupart des recommandations des experts comme celles soulignées par les deux études de traçabilité demandées par le Secrétariat dans le cadre du projet UE-CITES pour le 66e Comité permanent CITES (Genève janvier 2016). Les deux études concernaient respectivement les systèmes de traçabilité CITES conçus pour le commerce de produits transformés issus d’espèces inscrites à l’Annexe II (SC66 Inf. 12) et la chaîne commerciale et les systèmes de traçabilité en place pour les autres espèces aquatiques objets de commerce (SC66 Inf. 11).

L’une des recommandations du projet est que bien qu’il n’existe pas de système de traçabilité pour la flotte de pêche artisanale, il semble que l’on dispose d’informations suffisantes pour une étude de l’impact de la pêche artisanale sur les espèces de requins du Costa Rica inscrits sur les listes CITES et donc de la possibilité d’évaluer la nécessité de mettre en place un système de traçabilité pour cette flotte.

Plusieurs autres possibilités d’amélioration des pratiques actuelles ont été identifiées, ce qui a permis de rendre plus efficace le système papier existant, de limiter les redondances et d’augmenter la transparence. Parmi les recommandations, la mise en place d’un Système de suivi des bateaux pour la flotte de pêche à la palangre, d’un système d’information en ligne pour les divers intervenants et une meilleure coordination et communication nationale via une table ronde de la traçabilité.

Durant la Réunion des signataires, dans le courant de la semaine prochaine, les experts de plus de 30 gouvernements, l’UE, les agences de l’ONU, les OIG, ONG et les chercheurs vont débattre de la meilleure façon d’atteindre l’objectif initial, « atteindre et conserver un statut favorable aux requins migrateurs, fondé sur les meilleures informations scientifiques disponibles, en tenant compte des données socio-économiques et autres valeurs représentées par ces espèces pour les populations des pays Signataires ». Le Secrétariat CITES est un participant actif de cette réunion.

« Nous remercions chaleureusement le Costa Rica d’avoir accueilli notre réunion cette semaine et apporté son soutien à l’inscription des requins aux Annexes CITES. Nous allons poursuivre notre travail avec les autorités du Costa Rica afin de soutenir la mise en œuvre de ce projet et nous voulons saluer l’engagement du Costa Rica pour la conservation et l’utilisation durable de ces ressources marines » a ajouté M. Scanlon.

###

 

Note aux rédacteurs: Pour plus d’informations, veuillez contacter Liu Yuan au +41 22 917 8130 ou yuan.liu@cites.org.

Au sujet de la CITES

Avec 182 États membres, la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode.
 
La CITES règlemente le commerce international de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable.
 
La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973.
 
Pour en savoir plus sur la CITES, veuillez consulter www.cites.org ou les pages suivantes

www.facebook.com/CITES
www.twitter.com/CITES
www.youtube.com/c/CITES
www.flickr.com/CITES
www.linkedin.com/company/cites-org