La CITES rend hommage à Wolfgang Burhenne

C’est avec une profonde tristesse que le Secrétariat CITES doit faire part du décès de Wolfgang Burhenne, l’un des principaux artisans de la Convention.

Gouverneur général (honoraire) du Conseil international du droit de l'environnement (CIDE), Wolfang Burhenne a consacré sa vie au droit international de l’environnement. Il a contribué à la rédaction et à la promotion de grands traités internationaux sur l’environnement et plus particulièrement à la création de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d’extinction (CITES), l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation des espèces sauvages grâce à la réglementation de leur commerce.

Wolfgang Burhenne a été Conseiller juridique de l’UICN et Directeur du Centre du droit de l’environnement de Bonn, en Allemagne. Il fut l’un des fondateurs du Fonds mondial pour la nature (WWF), créé en 1961 avec la signature du Manifeste de Morges. Il a également occupé la fonction de Président de la Commission du droit de l’environnement de l’UICN de 1963 à 1969 puis de 1977 à 1990. M. Burhenne fut l’une des deux seules personnes à avoir participé à chacune des réunions du Conseil d'administration du Programme des Nations Unies pour l'environnement. Au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, où il fut prisonnier pendant 37 mois à Dachau, il entame des études de droit. Il les interrompt pour entrer au ministère bavarois des ressources naturelles.

Sa collaboration avec l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui aboutit à la création de la Convention d’Alger en 1968, figure parmi ses premières réalisations. Il a également joué un rôle de premier plan dans l’établissement de la Charte mondiale de la nature, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1982, et dans celui de l’Accord sur la conservation de la nature et des ressources naturelles, adopté par l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) en 1985.

Élu en 1960 au poste de premier Président du Comité sur la législation et l’administration de l’UICN (ancêtre de la Commission du droit de l’environnement), M. Burhenne devint la personne ayant exercé le plus long mandat à la tête d’une Commission de l’UICN.

M. Burhenne a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix Elizabeth Haub pour réalisation exceptionnelle dans le domaine du droit de l’environnement, le Prix de l’Environmental Law Institute, la Médaille Harold Jefferson Coolidge et le Prix Sasakawa du PNUE. Il a apporté une contribution insigne à la protection de l’environnement et, partout dans le monde, il restera à jamais une source d’inspiration pour les juristes spécialisés dans le droit de l’environnement et les responsables de l’élaboration de politiques.

Le monde vient de perdre l’un de ses plus grands juristes en droit de l’environnement et nous sommes nombreux à pleurer un ami proche et un mentor. Sa mémoire perdurera grâce à l’œuvre immense qu’il nous lègue et à l’empreinte qu’il laisse en chacun de ceux qui ont eu la chance de le connaître et d’apprendre de lui.

Le Secrétariat CITES

9 janvier 2017