Le Secrétariat CITES annonce la nomination de la nouvelle Coordonnatrice CITES MIKE

Genève/Nairobi: Le Secrétariat CITES annonce aujourd’hui la nomination de Mme Thea Carroll au poste de Coordonnatrice CITES MIKE (acronyme anglais de ‘Suivi de l’abattage illégal d’éléphants’).

“Mme Carroll a près de deux décennies d’expérience de l’application de la CITES aux niveaux national et international, notamment dans le cadre du déploiement du Programme MIKE en Afrique du Sud, ainsi que de l’élaboration et de l’application du Plan d’action pour l’éléphant d’Afrique et du Fonds pour l’éléphant d’Afrique dont elle a été la première présidente. Thea est une formidable recrue pour le Secrétariat et nous l’accueillons chaleureusement au sein de l’équipe” déclare John E Scanlon, Secrétaire général de la CITES.

Le Programme MIKE a pour objectif général de fournir l’information nécessaire aux États des aires de répartition des éléphants, d’une part pour qu’ils puissent prendre des décisions judicieuses en matière de gestion et de lutte contre la fraude, et d’autre part, pour renforcer les capacités institutionnelles au sein des États des aires de répartition pour la gestion à long terme des populations d’éléphants.Le mandat principal du Programme MIKE consiste à surveiller le taux d’abattage illégal d’éléphants dans plusieurs sites témoins, à travers les aires de répartition des éléphants d’Afrique et d’Asie. Le Programme MIKE comprend le projet MIKES (Réduction de l’abattage illégal d’éléphants et d’autres espèces menacées d’extinction), mis en œuvre avec les États de l’aire de répartition de l’éléphant d’Afrique et avec l’appui de l’Union européenne.

Mme Carroll a une très vaste expérience gouvernementale en Afrique du Sud et contribue à l’application de la CITES depuis plus de 15 ans. Elle a une expérience administrative et financière et environ dix ans d’expérience de gestion dans les départements des Affaires environnementales et de l’Agriculture, la foresterie et les pêches. Elle quitte le poste de Directrice en chef, planification et gestion de la biodiversité à Pretoria.

Formée en gestion de l’environnement, gestion des espèces sauvages, zoologie et génétique, elle a travaillé avec différents programmes et à différents projets du gouvernement, notamment au déploiement du programme MIKE en Afrique du Sud; à l’élaboration et à la mise en œuvre de la législation nationale sur la  biodiversité, qui contient des dispositions relatives à la CITES; à l’élaboration et à la mise en œuvre d’interventions en matière de formation et de renforcement des capacités pour les autorités pertinentes en Afrique du Sud, et à l’élaboration et à la mise en œuvre de mécanismes de suivi. Elle a coordonné le processus de mise au point, entre autres, de normes et standards pour la gestion des éléphants en Afrique du Sud et a participé à l’application de ces normes et standards, notamment à l’évaluation des plans de gestion pour les éléphants. Par ailleurs, elle siège à l’autorité scientifique depuis 2010 et a été la première présidente du Comité directeur pour l’éléphant d’Afrique établi aux fins de superviser et d’administrer les attributions financières du Fonds pour l’éléphant d’Afrique.