Un nouvel outil pour l’identification des nageoires de requin

 


 
Télécharger le logiciel

Genève, 29 janvier 2015 - Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se félicite du nouveau progiciel permettant l’identification des nageoires de requin, lancé aujourd’hui par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

L’application logicielle appelée iSharkFin est un système innovant qui utilise des techniques d’apprentissage automatique permettant d’identifier, à partir de la forme d’une nageoire, l’espèce du requin dont elle provient. Le logiciel a été développé par la FAO en collaboration avec l’Université de Vigo, avec le soutien financier du Gouvernement du Japon et du Secrétariat de la CITES – grâce à des fonds de l’Union européenne.

iSharkFin est un processus interactif. Les utilisateurs prennent une photographie standard, sélectionnent certaines caractéristiques de la nageoire, et choisissent quelques points sur son pourtour. iSharkFin analysera automatiquement ces informations, et identifiera l’espèce du requin dont provient cette nageoire. iSharkFin est disponible pour l’identification de 35 espèces de requins à partir de leurs nageoires dorsales et 7 espèces à partir de leurs nageoires pectorales, toutes étant des espèces fréquemment observées dans le commerce international, et certaines étant inscrites aux annexes CITES. D’autres espèces seront ajoutées au système à l’avenir.

Commentant le lancement de ce nouvel outil, le Secrétaire général John Scanlon a déclaré : « Nous avons régulièrement entendu des demandes de moyens précis, simples à utiliser et économiques qui permettraient l’identification des nageoires de requin faisant l’objet d’un commerce - et ce nouvel outil répond à ces appels. L’iSharkFin est un excellent produit pour une utilisation par les douanes, les organes CITES et les inspecteurs des pêches. Nous félicitons la FAO d’avoir pris l’initiative de la conception de cet outil, et nous encourageons sa distribution et son utilisation à une vaste échelle ».

Le nouvel iSharkFin permet d’identifier 35 espèces de requins à partir des nageoires dorsales et 7 espèces à partir des nageoires pectorales. Nombre d’entre elles font l’objet d’un commerce international, dont quatre espèces inscrites aux annexes CITES et particulièrement pêchées pour le commerce de leurs nageoires.

Nouvelles règles CITES pour les requins et les raies manta

Depuis le 14 septembre 2014, le commerce international des spécimens de cinq espèces de requins et de toutes les espèces de raies manta, y compris de leur chair, leurs branchies et leurs nageoires, doit être accompagné de permis et de certificats confirmant qu’ils ont été pêchés de façon durable et légale.

Les nouveaux contrôles adoptés par la CITES seront applicables au requin océanique (Carcharhinus longimanus), au requin-marteau halicorne (Sphyrna lewini), au grand requin-marteau (Sphyrna mokarran), au requin-marteau lisse (Sphyrna zygaena), au requin-taupe commun (Lamna nasus) et aux raies manta (Manta spp.) qui sont maintenant inscrits à l’Annexe II de la CITES.

Note aux journalistes :
Pour plus d’informations, veuillez contacter Juan Carlos Vasquez au +41 22 917 8156 ou juan.vasquez@cites.org.