La Journée mondiale de la vie sauvage des Nations Unies appellera l’année prochaine à la mobilisation et au renforcement du pouvoir d’action des jeunes

Destiné uniquement aux médias;
Document non officiel.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE
 

La Journée mondiale de la vie sauvage des Nations Unies appellera l’année prochaine
à la mobilisation et au renforcement du pouvoir d’action des jeunes

Le thème annoncé du plus grand événement mondial annuel portant sur les espèces
sauvages sera en 2017 « Écoutons la voix des jeunes »

Genève, le 19 décembre 2016 : La Journée mondiale de la vie sauvage de l’ONU sera célébrée le 3 mars 2017 (WWD2017), avec le thème « Écoutons la voix des jeunes », a annoncé aujourd’hui le Secrétariat CITES, désigné par l’Assemblée générale des Nations Unies comme facilitateur mondial de la Journée.

Selon le Fonds des Nations Unies pour la population, quelque 1,8 milliard de personnes, soit près d’un quart de la population mondiale, ont entre 10 et 24 ans, la tranche d’âge définie par les Nations Unies comme correspondant aux « jeunes ». Pourtant, l’évolution des attitudes, des croyances et des comportements des jeunes vis-à-vis de l’environnement est préoccupante, suggérant une baisse de la responsabilité individuelle chez les jeunes en ce qui concerne la conservation des espèces sauvages et l’environnement dans son ensemble.

Le Secrétaire général de la CITES, John E. Scanlon, a déclaré : « Compte tenu du degré actuel de braconnage et de contrebande, les générations futures parleront-elles un jour des éléphants, des rhinocéros et de nombreuses autres espèces menacées d’extinction comme nous parlons aujourd’hui des mammouths : de magnifiques créatures appartenant au passé ? Nous ne devons pas permettre que cela se produise et nous ne le permettrons pas ».

« Il est de la responsabilité de chaque génération de protéger les espèces sauvages pour la génération suivante. Nous n’avons pas encore réussi à assurer l’avenir de la vie sauvage de la planète. Relever ce défi sera maintenant partagé avec la prochaine génération. Pour réussir, nous devons tirer pleinement parti de l’innovation et de l’énergie de la jeunesse, et les combiner avec la sagesse qui vient avec l’expérience, si nous voulons que ce changement nécessaire puisse avoir lieu. Nous ne doutons pas que certains jeunes vont consacrer leur vie à la conservation des espèces sauvages qui est une cause tellement importante, mais notre espoir est que tous les jeunes soient les ambassadeurs personnels de la conservation des espèces sauvages - ceci est la clé de notre survie future : les hommes, les animaux et les plantes. Tel est le message qui se cache derrière le thème « Écoutez la voix des jeunes », a ajouté M. Scanlon.
 

La Journée mondiale de la vie sauvage 2017 nous donne une nouvelle chance d’inciter les jeunes à aborder les questions de conservation. C’est également l’occasion pour eux d’engager le dialogue les uns avec les autres et, ensemble, de tracer un nouveau chemin vers un monde meilleur. Les jeunes peuvent également s’exprimer en élaborant des stratégies de réduction de la demande afin de freiner le commerce illégal des espèces sauvages à l’avenir, et débattre des questions autour de l’utilisation écologiquement durable des espèces sauvages et de la façon dont il est possible d’en tirer parti localement.

L’Assemblée générale des Nations Unies a demandé au Secrétariat CITES de faciliter la mise en œuvre de la Journée mondiale de la vie sauvage en collaboration avec les organisations concernées du système des Nations Unies. Le Secrétariat CITES continuera à travailler avec les organisations du système des Nations Unies ainsi qu’avec les gouvernements nationaux et institutions internationales pour une mobilisation en faveur de la célébration mondiale de la Journée 2017.

Conformément à la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétariat CITES appelle tous les États membres et les organisations du système des Nations Unies, ainsi que les organisations mondiales, régionales et sous-régionales, les organisations non gouvernementales et toutes les personnes intéressées : à célébrer et faire connaître le thème de la Journée mondiale de la vie sauvage 2017 de manière appropriée ; à associer la célébration de cette Journée aux grandes manifestations nationales et internationales relatives à la conservation, le cas échéant ; à organiser des campagnes visant à réduire la demande en espèces sauvages illégales et en produits de ces espèces, en utilisant des stratégies ciblées de manière à influer sur le comportement des consommateurs ; et à faire usage du logo de la Journée mondiale aussi largement que possible.
 

Comme l’a demandé la nouvelle Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution Lutte contre le trafic d’espèces sauvages, adoptée en septembre 2016, le Secrétariat CITES travaillera avec le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies pour organiser un débat thématique de haut niveau au siège des Nations Unies sur ce qui est fait pour célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage, notamment sur la protection de la flore et de la faune sauvages et sur la lutte contre le trafic d’espèces sauvages.

À la 17e session de la Conférence des Parties à la CITES, une première résolution portant sur la jeunesse a été adoptée et appelle à la mobilisation et au renforcement du pouvoir d’action des jeunes sur les questions de conservation. La résolution salue également les efforts du Youth Forum for People and Wildlife et du South Africa’s Youth and Conservation Programme en vue de renforcer le pouvoir d’action de la jeunesse, en donnant l’exemple sur les moyens de faire participer les jeunes à la conservation des espèces sauvages.

Le logo de la Journée mondiale de la vie sauvage reste le même. Il est disponible dans les six langues des Nations Unies sur le site Web de la Journée mondiale de la vie sauvage, et peut être utilisé librement. Des documents graphiques permettant d’illustrer le thème seront mis à disposition ultérieurement.

Les hashtags pour la Journée mondiale de la vie sauvage 2017 sont #youth4wildlife et #YoungVoices.  conservation and environment as a whole among the youth.

Note aux rédacteurs: Pour plus d’informations, veuillez contacter Liu Yuan au +41 22 917 8130 ou yuan.liu@cites.org

Voir également :


À propos de la Journée mondiale de la vie sauvage des Nations Unies

Le 20 décembre 2013, la soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 3 mars « Journée mondiale de la vie sauvage » afin de célébrer et faire connaître la faune et de la flore sauvages de la planète. Cette date fait référence au 3 mars 1973,  jour de l’adoption de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction(CITES) qui joue un rôle important en veillant à ce que le commerce international ne menace pas la survie des espèces sauvages. La Journée mondiale de la vie sauvage est l’occasion de célébrer les formes les plus belles et les plus variées de la faune et de la flore sauvages, et de faire connaître les multiples avantages que les espèces sauvages procurent aux hommes. Cette journée nous rappelle également la nécessité urgente de renforcer la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages qui a de forts impacts économiques, environnementaux et sociaux.

Au sujet de la CITES

Avec 183 États membres, la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode.
 
La CITES règlemente le commerce international de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable.
 
La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973.
 
Pour en savoir plus sur la CITES, veuillez consulter www.cites.org ou les pages suivantes

www.facebook.com/CITES
www.twitter.com/CITES
www.youtube.com/c/CITES
www.flickr.com/CITES
www.linkedin.com/company/cites-org