Coopération et partenariats

 

 

Le positionnement stratégique de la Convention parmi d’autres organisations, instruments et processus, est un élément essentiel de la réussite de son application, ainsi qu’il apparaît dans l’Objectif 3 de la Vision de la stratégie CITES. Les actions de coopérations visant à l’application de l’Objectif 3 peuvent être regroupées en quatre volets :

  • Coopération en matière de biodiversité – Groupe de liaison des conventions relatives à la biodiversité
  • Coopération en matière de lutte contre la fraude – Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages
  • Coopération en matière d’environnement – Groupe de gestion de l'environnement des Nations Unies
  • Coopération thématique au niveau technique

Le Secrétariat de la CITES entretient des relations officialisées avec les organisations énumérées ci-dessous, mais œuvre en étroite coopération avec nombres d’organismes sur des questions et projets particuliers.

Coopération en matière de biodiversité – Groupe de liaison sur la biodiversité et autres MEA


Le Groupe de liaison des Conventions relatives à la biodiversité (BLG) rassemble actuellement les chefs des secrétariats des huit conventions relatives à la biodiversité : la Convention sur la diversité biologique (CBD), la CITES, la Convention sur les espèces migratrices (CMS) œuvrant avec la CITES dans le cadre d’un programme conjoint, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (TIRPGAA), la Commission baleinière internationale(CBI), la Convention de Ramsar, relative aux zones humides et la Convention du patrimoine mondial. Les objectifs du groupe sont l’exploration des possibilités de collaboration en matière de coordination, et l’échange d’informations dans le cadre d’un Modus Operandi.

Outre le BLG, le Secrétariat de la CITES collabore également avec les Conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm (BRS) et la Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

Coopération en matière de lutte contre la fraude – Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages (ICCWC)


L’ICCWCest une action menée en collaboration par le Secrétariat CITES, INTERPOL, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), la Banque mondiale et l’Organisation mondiale des douanes (OMD), qui œuvrent à fournir un appui coordonné aux agences nationales de lutte contre la fraude en matière d’espèces sauvages et aux réseaux régionaux et subrégionaux qui, jour après jour, agissent pour défendre les ressources naturelles. Le Secrétariat de la CITES préside l’alliance. Pour le protocole d’accord entre l’ICCWC et le Secrétariat CITES, cliquer ici.

Coopération en matière d’environnement – Groupe de gestion de l'environnement des Nations Unies


Le Groupe de gestion de l'environnement (EMG) est un organe de coordination à l'échelle du système des Nations Unies (ONU) agissant en soutien à la mise en œuvre des programmes internationaux en matière d’environnement et d’établissements humains. Il identifie les problèmes appelant à des actions communes et engage les capacités collectives pour leur apporter des solutions cohérentes.

Dans la pratique, le Secrétariat CITES co-préside l’Initiative de gestion de l'information et des connaissances sur les MEA qui élabore des outils de connaissance et d’information au bénéfice des Parties aux MEA et de l'environnement au sens large. Voir www.informea.org

Coopération thématique au niveau technique


Le Secrétariat de la CITES entretient des relations de travail avec plusieurs organisations dans des domaines d’intérêt commun, comme par exemple en matière de :

  • commerce : avec le Centre du commerce international (ITC), la Conférence des Nations Unies sur le commerceet le développement (CNUCED), sur BioTrade et ASYCUDA, ainsi qu’avec le projet « Douanes vertes »
  • durabilité : avec le Partenariat collaboratif sur la gestion durable des espèces sauvages (CPW) ;
  • espèces marines : avec l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT) et le Secrétariat pour le programme régional environnemental du Pacifique (SPREP) ;
  • normes de sécurité et de bien être : avec l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l’Association internationale du transport aérien (IATA) et l'Association mondiale des zoos et aquariums (WAZA) ; et
  • commerce illégal des espèces sauvages : avec INTERPOL, l’Organisation mondiale des douanes, la Lusaka Agreement Task Force, le Groupe de travail sur le commerce illicite des espèces sauvages, le Ministère de l’environnement et des affaires rurales (DEFRA) du Royaume Uni et le Fish and Wildlife Service des États-Unis d’Amérique

Autres résolutions et décisions


  • Résolution Conf. 16.5, Coopération avec la Stratégie mondiale pour la conservation des plantes de la Convention sur la diversité biologique
  • Résolution Conf. 14.4, Coopération entre la CITES et l'OIBT concernant le commerce des bois tropicaux
  • Résolution Conf. 13.3,Coopération et synergie avec la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS)
  • Résolution Conf. 13.2 (Rev. CoP14), Utilisation durable de la diversité biologique: Principes et directives d’Addis-Abeba
  • Résolution Conf. 12.4, Coopération entre la CITES et la Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique, concernant le commerce des légines
  • Résolution Conf. 11.4 (Rev. CoP12), Conservation des cétacés, commerce des spécimens de cétacés et relations avec la Commission baleinière internationale
  • Résolution Conf. 10.4 (Rev. CoP14), Coopération et synergie avec la Convention sur la diversité biologique

Decisions

  • 17.50 à 17.51, Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR)
  • 16.13 (Rev. CoP17) à 16.16 (Rev. CoP17), Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES)
  • 17.53 à 17.54, Stratégie mondiale pour la conservation des plantes (SMCP)