Le Secrétariat de la CITES se félicite de la déclaration ministérielle conjointe de l'APEC

Genève, le 10 novembre 2014 - Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) se félicite de la déclaration ministérielle conjointe de l'APEC, publiée par les 21 ministres de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) à l'issue de la 26e réunion ministérielle de l'APEC, tenue samedi à Pékin, en Chine.

Les initiatives contenues dans la déclaration conjointe réaffirment l'engagement pour la conservation des ressources lies aux espèces sauvages et pour la lutte contre le commerce transnational illicite des espèces sauvages protégées, y compris des essences produisant du bois.

Commentant la déclaration de l'APEC, le Secrétaire général de la CITES, M. John E. Scanlon, a déclaré : « La CITES se félicite de la déclaration des ministres des Affaires étrangères et du Commerce des états membres de l'APEC, qui renouvelle leur engagement à faciliter le commerce des espèces sauvages prélevées légalement tout en luttant contre le trafic des espèces sauvages, et qui réaffirme la nécessité de renforcer les efforts visant à améliorer les moyens d'existence des communautés rurales, et de collaborer pour partager les informations, les renseignements, les expériences et les meilleures pratiques dans la région afin de lutter contre le commerce transnational illicite des espèces sauvages ».

Les paragraphes 56 et 57 des déclarations des ministres de l'APEC sont explicitement consacrés à la foresterie et aux espèces sauvages.

56. Nous réaffirmons notre engagement à promouvoir le commerce légal des essences produisant du bois, du bois récolté de manière légale et des produits du bois, et à lutter contre l'exploitation forestière illégale et le commerce qui y est associé. Nous chargeons les fonctionnaires d'examiner les propositions relatives au partage de l'information et à la transparence, et de prendre des mesures concrètes pour lutter contre l'exploitation forestière illégale et promouvoir le commerce légal des produits du bois. Nous nous félicitons des efforts des économies membres à travers le Groupe d'experts sur l'exploitation illégale et le commerce associé (EGILAT - Expert Group on Illegal Logging and Associated Trade) visant à promouvoir et faciliter une plus grande transparence et un meilleur partage de l'information.

57. Nous nous engageons à conserver les ressources liées aux espèces sauvages par le renforcement de nos efforts pour améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales, protéger les forêts, les prairies, les zones humides, les déserts et les écosystèmes marins, améliorer la protection de l'environnement, et faciliter le commerce des espèces sauvages récoltées légalement. Nous restons déterminés à renforcer nos efforts pour lutter contre le trafic des espèces sauvages dans la région de l'APEC, et pour réduire l'offre et la demande du commerce illégal de ces espèces. Nous allons œuvrer main dans la main pour lutter contre le commerce transnational illicite des espèces sauvages protégées grâce au partage d'informations, de renseignements, d'expériences et de meilleures pratiques, et au renforcement de la coopération internationale. Nous saluons les mesures prises pour renforcer les capacités afin de stopper ce commerce illicite, notamment à travers des activités de coopération telles que l’atelier de renforcement des capacités de l'APEC sur la réduction de la demande du commerce illégal des espèces sauvages, tenu à Hanoï en octobre 2014.

Note aux journalistes :

Pour plus d'informations, veuillez contacter Juan Carlos Vasquez au +41 22 917 8156 ou juan.vasquez@cites.org.

Le texte intégral de la Déclaration conjointe est disponible sur :

http://www.apec.org/Meeting-Papers/Ministerial-Statements/Annual/2014/2014_amm.aspx

Pour en savoir plus :

·         Groupe de discussion de haut niveau: "Le braconnage et le trafic illégal des espèces sauvages – Un crime pluridimensionnel et un défi croissant pour la communauté internationale"

·         La criminalité contre les espèces sauvages au même rang que le trafic de drogues, d’armes et d’êtres humains

·         Déclaration conjointe du Directeur exécutif de l'ONUDC et du Secrétaire général de la CITES sur la criminalité liée aux espèces sauvages et les sanctions applicables

·         Le Secrétariat de la CITES accueille favorablement le décret du Président Obama sur la lutte contre le trafic d’espèces sauvages

·         La CITES salue l’appel à l’action de la secrétaire d’État Hilary Clinton contre le commerce illégal d'espèces sauvages

·         L’ICCWC publie le rapport de la première réunion mondiale des réseaux de lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages et met au point une stratégie pour obtenir un appui permanent

·         Rio+20 sur la CITES et la criminalité liéeaux espèces sauvages

·         La CITES se félicite de la déclaration publiée en 2012 par les dirigeants de l’APEC réunis à Vladivostok

·         La CoP16 de la CITES, Bangkok 2013: Un tournant dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

·         Le Secrétaire général de la CITES se félicite de l’adoption par la Commission des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale d’un projet de résolution reconnaissant que la criminalité liée aux espèces sauvages est une infraction grave

·         Efforts de la Royauté britannique pour soutenir la lutte contre le trafic d’espèces sauvages

·         Les leaders du G8 s’engagent à lutter contre le trafic illégal des espèces sauvages

·         La CoP16, un moment décisif pour la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

·         Réunion des ministres à Bangkok pour débattre la gravité de la criminalité transnationale liée aux espèces sauvages et aux forêts

·         Résumé de la table ronde sur la lutte contre la criminalité transnationale organisée liée aux espèces sauvages et aux forêts accueillie par l’ICCWC

·         Le Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages