Déclarations du Secrétaire général John E. Scanlon

Cliquez ici pour voir le vidéo Les espèces sauvages ont maintenant leur propre journée spéciale sur le calendrier des Nations Unies. Le 3 mars, nous allons pour la première fois célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage.   Le 3 mars est l’occasion pour nous tous - peu importe qui nous sommes et où nous sommes - de célébrer la beauté et la diversité des millions de plantes et d’animaux avec lesquels nous partageons notre planète.  
Intervention du Secrétaire général de la CITES à la Conférence de Londres sur le commerce illégal d’espèces sauvages  Conférence de Londres sur le commerce illégal d’espèces sauvages du 12 au 13 février 2014 Intervention de M. John E Scanlon, Secrétaire général de la CITES
Malgré des efforts considérables pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages, celle-ci continue d’être un problème dans le monde entier. Certains faits montrent l’implication accrue de groupements du crime organisé - et parfois de milices rebelles - dans certaines affaires de criminalité liée aux espèces sauvages, ces groupements opérant à travers des réseaux criminels bien développés. Cela a changé la dynamique de la lutte contre cette activité criminelle extrêmement destructrice, en particulier en ce qui concerne l’éléphant d’Afrique.
2ème Congrès BioTrade   Session d’ouverture - Perspectives d’avenir pour le développement post-2015   11-13 décembre 2013, Genève, Suisse   Discours d’ouverture   John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES   M. Mukhisa Kituyi - Secrétaire général de la CNUCED,   M. Guillermo Valles - Directeur, Division du commerce international des biens et services, et des produits de base, CNUCED,   M. Hans-Peter Egler - Chef du secteur Promotion commerciale, Secrétariat d’État à l’économie (SECO), Suisse,   M. Braulio Dias - Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique,  
Libreville, Gabon, 25 novembre 2013   Discours d’ouverture prononcé par  M. John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES   OIBT et CITES – L’application des annexes CITES en ce qui  concerne les essences de bois tropicaux       Président et vice-président du Conseil international des bois tropicaux,   Sénateur Jorge Viana,   Directeur exécutif de l’Organisation internationale des bois tropicaux,   Honorables invités, amis et collègues.  
Bishkek, République kyrgyze, Octobre 2013   Déclaration de John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES Monsieur le Président Atambayev, Président de la République kyrgyze. Monsieur le Vice-premier ministre Sarpashev, Président du Comité d’organisation du Forum. Distingués délégués des 12 États de l’aire de répartition du léopard des neiges.   Chers amis et collègues des organisations intergouvernementales et non gouvernementales et en particulier, coorganisateurs du Forum.   -----
(SBSTTA-17 manifestation parallèle n° 2979)   Déclaration du Secrétaire général de la CITES, John E. Scanlon   16 octobre 2013  
S. E. M. Zulkifli Hasan Ministre des forêts Ministère des forêts Gedung Manggala Wanabakti Blok I Lt. 8, Jalan Gatot Subroto Jakarta 10270 Indonésie   Excellence,   Je vous remercie infiniment pour cette aimable invitation à assister à la Première session des États des aires de répartition des rhinocéros d’Asie. Malheureusement, mes plans de voyage ne me permettent pas d’y venir en personne mais j’aimerais souhaiter la plus chaleureuse des bienvenues aux participants et féliciter le Gouvernement de l’Indonésie pour avoir pris cette initiative importante. Un rhinocéros tué par des braconniers en Inde.
Le Secrétaire général de la CITES, John E. Scanlon, a été invité à prononcer un discours liminaire lors de la séance d’ouverture de la 19e session de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l’Afrique (AFWC) qui a eu lieu à Windhoek, Namibie, le 30 septembre 2013. 
Yury Fedotov, Directeur exécutif de l’ONUDC et John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES       MESURES: Les pays doivent inscrire la criminalité liée aux espèces sauvages comme un crime grave dans leur législation nationale   Les réseaux de la criminalité organisée font le trafic d’espèces en danger, les poussant au bord de l’extinction. Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Pages