Déclarations du Secrétaire général

Déclaration du Secrétaire général de la CITES lors de la destruction officielle de stocks d’ivoire d’éléphant confisqués (Dongguan, Chine, janvier 2014)

Malgré des efforts considérables pour lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages, celle-ci continue d’être un problème dans le monde entier.

Certains faits montrent l’implication accrue de groupements du crime organisé - et parfois de milices rebelles - dans certaines affaires de criminalité liée aux espèces sauvages, ces groupements opérant à travers des réseaux criminels bien développés. Cela a changé la dynamique de la lutte contre cette activité criminelle extrêmement destructrice, en particulier en ce qui concerne l’éléphant d’Afrique.

Lire la suite

Forum mondial sur la conservation du léopard des neiges (Bishkek, République kyrgyze, Octobre 2013)

La survie du léopard des neiges dans la nature est gravement menacée. Parmi les menaces, il y a le braconnage et le commerce illégal de la fourrure et d’autres parties du corps de cet animal magnifique. Cela doit cesser et nous avons le pouvoir de le faire cesser.

La CITES est le premier instrument juridique mondial de réglementation du commerce international des espèces sauvages et elle est efficace à la fois pour intercepter le commerce illégal et pour faciliter un commerce légal, durable et traçable.

Lire la suite

Différents points de vue des AME pour la mise en œuvre du Plan stratégique pour la diversité biologique

À la CoP10 de la CDB, le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) s’est exprimé au nom de quatre conventions relatives à la biodiversité en faveur de l’adoption d’un Plan stratégique pour la diversité biologique 2011-2020 et d’un ensemble d’objectifs dits ‘Objectifs d’Aichi pour la biodiversité’. Le Comité permanent de la CITES a ensuite supervisé la révision de la Vision de la stratégie CITES pour tenir compte du Plan stratégique et de ses objectifs, avec les amendements adoptés par la Conférence des Parties à la CITES, réunie à Bangkok, Thaïlande, du 3 au 14 mars 2013 (CoP16).

Lire la suite

Première session des États des aires de répartition des rhinocéros d’Asie

Comme vous le savez, il y a cinq espèces de rhinocéros qui sont toutes inscrites aux annexes de la CITES. Les trois espèces de rhinocéros d’Asie sont inscrites à l’Annexe I de la CITES. Dans la Liste rouge de l’UICN, les rhinocéros de Java et de Sumatra sont classés En danger critique d’extinction et le rhinocéros indien, Vulnérable. La sous-espèce de rhinocéros de Java, au Viet Nam, a été déclarée Éteinte le 5 octobre 2011. Une petite population de rhinocéros de Java survit encore en Indonésie, ce qui a suscité cet important débat. 

Lire la suite

La criminalité contre les espèces sauvages au même rang que le trafic de drogues, d’armes et d’êtres humains

Cette semaine, dans le plus grand parc de gibier du Zimbabwe, plus de 80 éléphants ont été tués pour leur ivoire par des braconniers qui ont empoisonné un trou d’eau avec du cyanure. De l’autre côté de la frontière, en Afrique du Sud, 688 rhinocéros ont été tués en 2013, un chiffre record.

Lire la suite

Manifestation parallèle de l’Assemblée générale des Nations Unies - Groupe de discussion de haut niveau: "Le braconnage et le trafic illégal des espèces sauvages – Un crime pluridimensionnel et un défi croissant pour la communauté internationale", le 26 septembre 2013

J’imagine que chacun d’entre vous ici, aujourd’hui, a vu les images édifiantes des éléphants et des rhinocéros massacrés pour leur ivoire et leurs cornes – une scène de crime tragique qui se répète maintenant tous les jours dans toute leur aire de répartition.

Lire la suite

Unissons-nous contre le braconnage en Afrique - Jeune Afrique, le 9 août 2013

Au rythme où vont les choses, demain les enfants d'Afrique de l'Ouest et Centrale parleront des éléphants et des rhinocéros comme nous parlons des mammouths: des créatures magnifiques appartenant au passé

Lire la suite

Journée mondiale des Rangers 2013: Message du Secrétaire général de la CITES, 31 Juillet 2013

La Journée mondiale des Rangers a été célébrée pour la première fois en 2007, à l’occasion du 15e anniversaire de la fondation de l’International Ranger Federation (IRF). Elle met à l’honneur tous les gardes Nature (Rangers) du monde entier qui ont été blessés ou qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions et célèbre également le rôle qu’ils jouent dans la protection des ressources naturelles, y compris des animaux et des plantes sauvages. 

Lire la suite

Atelier CITES sur le commerce des serpents d’Asie, Guangzhou (Chine), 11 avril 2011

’est pour moi un grand plaisir que d’être ici, à Guangzhou, en Chine, à l’ouverture de cet important atelier international. Je suis aussi très heureux que cet évènement coïncide avec le 30e anniversaire de la signature par la Chine de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), entrée en vigueur le 8 avril 1981 dans ce pays.

L’importance que le Gouvernement chinois attache à la CITES a été démontrée de manière admirable par la célébration organisée à Beijing dans le Grand Hall du Peuple à la fin de la semaine dernière. Cet édifice prestigieux – l’un des plus connus de la Chine – a été le théâtre d’un rassemblement impressionnant, réunissant le Ministre de l’Administration forestière d’Etat, M. Jia Zhibang, et les représentants de 31 ministères et services.

Lire la suite

30e réunion du Comité de lutte contre la fraude, de l’Organisation mondiale des douanes, Bruxelles (Belgique), 21 mars 2011

L’an dernier, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, couramment connue comme la CITES ou la Convention Washington, a célébré ses 35 ans depuis son entrée en vigueur.

La CITES est une convention mondiale qui compte 175 Parties et l’adhésion de six autres pays est en bonne voie. Pour atteindre son but, qui est de garantir que le commerce international des spécimens de plantes et d’animaux sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent, elle requiert une coopération internationale, jour après jour.

Lire la suite

29e Session du Comité des Pêches (COFI) de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) , Rome, Italie, 1er février 2011 

C'est pour moi un grand plaisir que d'être parmi vous aujourd'hui, à cette 29e session du Comité des Pêches – c’est la première fois qu'un Secrétaire général de la CITES participe à l'une de vos réunions, ce dont je vous remercie. 

Je suis particulièrement ravi d'être ici, à un stade si précoce de mon mandat, pour souligner, à titre personnel, l'importance de la relation entre la CITES et la FAO. Ce partenariat est essentiel pour garantir une application pleine et effective de la Convention, s’agissant des espèces aquatiques exploitées à des fins commerciales, et pour assurer la meilleure coordination possible des mesures de conservation prises par nos organisations respectives. Je tiens, en particulier, à souligner certaines des activités fructueuses que nous menons ensemble, ainsi que les domaines dans lesquels nous pourrions en faire plus. 

Lire la suite

Séance sur le commerce illégal des tigres du Forum international sur le tigre, Saint-Pétersbourg, Fédération de Russie, 22 novembre 2010

Au ״marché noir ״ du commerce illégal d’espèces sauvages, presque toutes les parties d’un tigre ont de la valeur. La peau, les os, les moustaches, les os de l’épaule, les pattes, les griffes, les dents, le pénis et la queue sont tous utilisés à différentes fins. Le commerce illégal de viande de tigre pour la consommation humaine semble avoir augmenté depuis quelques années. Les moyens de profiter du commerce de cet animal sont pratiquement infinis et il existe aussi un commerce de tigres vivants, même s’il est limité, essentiellement pour les collections privées d’animaux exotiques ou comme symbole de réussite sociale.

Malgré les efforts déployés par les Etats de l’aire de répartition du tigre, notamment la création d’aires protégées de plus en plus nombreuses où l’on aurait pu penser que les tigres seraient en sécurité, le déclin de l’espèce dans la nature semble presque inexorable.

Lire la suite

17e réunion extraordinaire de la CICTA, París, 19 de noviembre de 2010

Je suis très honoré d'être parmi vous aujourd'hui à l'occasion de cette 17e réunion extraordinaire de la Commission.

C'est la première fois qu'un Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, également connue sous le nom de CITES ou de Convention de Washington, prend la parole devant la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique. Mon intervention s'inscrit dans le prolongement de la participation active et constructive de votre Président, M. Fabio Hazin, à la 15e session de la Conférence des Parties à la CITES organisée à Doha en mars 2010. La participation de M. Hazin a été fort appréciée, tant par les Parties que par le Secrétariat, et je suis heureux de pouvoir à mon tour vous apporter ma contribution en me joignant à vous aujourd'hui.

Comme la plupart d'entre vous le sait déjà, la CITES est un accord mondial juridiquement contraignant qui compte 175 États parties, dont tous les membres de l'ICCAT à l'exception de l'Angola, actuellement en cours d'adhésion à la Convention, à l'instar de plusieurs autres États. La Convention a été adoptée en 1973 et est entrée en vigueur en 1975.

Lire la suite

79ème Assemblée générale d'INTERPOL, Doha, Qatar, le 8 novembre 2010

Ma dernière venue dans ce magnifique bâtiment remonte à mars de cette année, lorsque j'ai été présenté aux 175 Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction – plus communément connue sous le nom de CITES ou de Convention de Washington. Je venais alors d'être désigné comme nouveau Secrétaire général de la CITES, après le départ à la retraite de mon prédécesseur.

Le gouvernement du Qatar, hôte de la 15ème session de la Conférence des Parties à la CITES, a accompli un travail remarquable dans l'organisation de cet événement. Les délégués à la réunion de la CITES ont beaucoup apprécié les dispositions prises et la chaleureuse hospitalité offerte par le gouvernement et le peuple du Qatar, et je suis convaincu que l'Assemblée générale d'INTERPOL connaîtra des expériences positives similaires.

Comme vous pouvez l'imaginer, je me suis senti extrêmement fier et privilégié d’occuper ce poste, à la tête de l'un des plus anciens et, j'aime à le croire, le plus fructueux des accords multilatéraux sur l'environnement. Bien qu’elle soit nettement plus “jeune” qu’INTERPOL, la CITES a célébré au début de cette année ses 35 ans de réglementation du commerce international des espèces sauvages. Et c’est pour moi un privilège non moins précieux que d'avoir été invité à prendre la parole devant cette auguste assemblée. Je suis, semble-t-il, le premier Secrétaire général de la CITES à m’adresser à une Assemblée générale d'INTERPOL et je suis très reconnaissant à son Secrétaire général, Monsieur Ronald Noble, de m'avoir offert cette possibilité. Je suis particulièrement heureux de pouvoir vous parler juste avant que vous examiniez un projet de résolution du Secrétariat général d'INTERPOL sur la criminalité environnementale.

Lire la suite

Déclaration au segment de haut niveau de la COP10 de la CDB à Nagoya

J’ai l’honneur de vous présenter une déclaration conjointe et concertée au nom des secrétariats de quatre conventions relatives à la biodiversité: la Convention de Ramsar, la Convention du patrimoine mondial, la CITES et la CMS.

Chacune des conventions au nom desquelles je m’exprime aujourd’hui a un mandat bien défini et, si leur champ d’action est plus ciblé que celui de la CDB, elles contribuent à la réalisation des mêmes objectifs d’appui à la conservation et à l’utilisation durable de la diversité biologique.

Instruments qui ont fait leurs preuves, complémentaires et efficaces, elles sont conçues pour être extrêmement opérationnelles et pour faire la différence dans la pratique, chacune comptant entre 114 et 187 Parties. Et c’est par l’intermédiaire de ces conventions que la communauté internationale..

Lire la suite

Déclaration quant aux préoccupations exprimées au sujet d’orangs-outans confisqués, Genève, 20 mai 2010

Le Secrétariat a reçu récemment un certain nombre de courriers électroniques demandant instamment le renvoi en Indonésie de 11 orangs-outans confisqués en février 2009 par l’organe de gestion CITES de la Thaïlande.

Exerçant ses responsabilités en matière de promotion de l’application de la Convention ainsi que d’évaluation et de communication des informations pertinentes, le Secrétariat a contacté l’organe de gestion thaïlandais au sujet de ces messages. Celui-ci a répondu immédiatement, déclarant que les animaux avaient été bien traités depuis leur confiscation et que les analyses ADN avaient montré qu’il s’agissait d’orangs-outans de Bornéo. Il a indiqué au Secrétariat que les organes thaïlandais et indonésien s’étaient consultés au sujet d’un éventuel renvoi de ces animaux – les deux pays s’étant déjà mis d’accord pour le renvoi d’un certain nombre d’orangs-outans il y a trois ans. L’organe de gestion thaïlandais a en outre déclaré qu’il avait adressé au début de ce mois un courrier officiel à l’organe de gestion CITES de l’Indonésie afin de lui demander s’il était d’accord pour que les animaux soient renvoyés à ses frais – comme le prévoit l’Article VIII de la Convention.

Le Secrétariat est également en contact avec l’organe de gestion indonésien à ce sujet.

Lire la suite