Les scientifiques du Mexique sont félicités pour leurs contributions à la mise en œuvre de la CITES

Document non officiel
destiné uniquement aux médias;

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les scientifiques du Mexique sont félicités pour leurs contributions à la mise en œuvre de la CITES

M. John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES, présentant un Certificat de mérite au Dr Jose Sarukhan Kermez, coordinateur national de la CONABIO, et à M. Hesiquio Benítez Díaz, Directeur général de la Coopération internationale et de la mise en œuvre de la CONABIO.

 

Genève/Veracruz, le 2 mai 2014 - le Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction(CITES), M. John E. Scanlon, a décerné le tout premier Certificat de mérite pour la science à la Commission nationale pour la connaissance et l’utilisation de la biodiversité (CONABIO – Comisión Nacional para el Conocimiento y Uso de la Biodiversidad). À titre d’autorité scientifique de la CITES au Mexique, la CONABIO a apporté une contribution majeure au développement scientifique au sein de la Convention au cours des dernières années.

M. Scanlon a remis le certificat de mérite à la CONABIO lors de la cérémonie d’inauguration de la session conjointe réunissant le Comité pour les animaux et le Comité pour les plantes, qui s’est tenu à Veracruz, au Mexique, le 2 mai 2014. Plus de 300 participants, le gouverneur de l’État de Veracruz, le ministre fédéral de l’Environnement et des Ressources naturelles, le Procureur fédéral pour l’Environnement et le Coordinateur général de la CONABIO participaient à cette séance inaugurale. La CONABIO a joué un rôle majeur en encourageant le Gouvernement du Mexique à accueillir ces réunions du 28 avril au 8 mai 2014.
 
En remettant ce prix, M. Scanlon a déclaré : « La mise en œuvre effective de la CITES repose sur la volonté et la détermination des autorités nationales, et l’élaboration de politiques mondiales pertinentes exige un leadership national dans la promotion des efforts internationaux ». Il a ajouté : « La CONABIO a fait preuve d’un engagement exemplaire dans la mise en œuvre nationale et dans la politique mondiale ».

La clairvoyance de la CONABIO dans l’organisation de l’Atelier international d’experts sur les avis de commerce non préjudiciable de la CITES, à Cancún, au Mexique en 2008, a conduit non seulement à des progrès considérables dans la compréhension des avis de commerce non préjudiciable, mais aussi à l’adoption à la 16e session de la Conférence des Parties (CoP16, Bangkok, 2013) de l’importante résolution Conf. 16.7. La participation de la CONABIO au Comité pour les animaux et au Comité pour les plantes ces dernières années, et sa contribution à leurs travaux, sont exemplaires. Elle a préparé plus d’une douzaine de documents de réunion, contribuant de manière importante aux travaux des comités, et donc de la CITES. Cela concernait notamment l’examen périodique des espèces inscrites aux Annexes I et II ainsi que les relations entre la CITES et d’autres organismes tels que la Convention sur la diversité biologique - dans le cadre de sa Stratégie mondiale pour la conservation des plantes - et la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques. Elle a soutenu un représentant régional du Comité pour les animaux de 2002 à 2007, et, depuis 2010, un membre de son personnel siège au Comité pour les plantes en tant que représentant régional et maintenant également en tant que vice-président.

Dans la mise en œuvre nationale de la CITES, la CONABIO a fourni une base scientifique solide pour déterminer des niveaux durables pour le commerce du bois de gaïac Guaiacum sanctumet d’Euphorbia antisyphilitica, et mène également un projet pilote pour le rétablissement du crocodile de Morelet Crocodylus moreletii, en utilisant le commerce des espèces sauvages comme un facteur de motivation.

Commentant le certificat de mérite, M. Hesiquio Benítez Díaz, Directeur général de la Coopération internationale et de la Mise en œuvre de la CONABIO et responsable de l’autorité scientifique de la CITES au Mexique, a déclaré : « C’est un grand honneur de recevoir le premier certificat de mérite pour la science, et cela souligne le fait que les États en développement et biologiquement mégadivers comme le Mexique sont dotés d’institutions capables d’apporter des contributions pertinentes à la bonne mise en œuvre de la Convention ». Il a également ajouté : « Cette reconnaissance nous motive à renouveler les efforts de collaboration avec la communauté scientifique nationale et internationale, afin de mettre la meilleure information à disposition des décideurs sur les questions liées à la biodiversité, en particulier la conservation et l’utilisation durable de notre patrimoine naturel ».

 

Note aux rédacteurs :Des informations sur le système de certificats de mérite décernés par le Secrétaire général de la CITES sont disponibles sur : http://cites.org/fra/disc/certificate_merit.php

La Commission nationale pour la connaissance et l’utilisation de la biodiversité (CONABIO - - Comisión Nacional para el Conocimiento y Uso de la Biodiversidad) est une Commission interministérielle permanente au Mexique. Son objectif est de générer les informations requises par le pays afin d’établir une base pour les politiques publiques et pour les prises de décisions par la société sur les questions de biodiversité. Pour cela, elle adapte et actualise le système national d’information sur la biodiversité (SNIB - Sistema Nacional de Información sobre Biodiversidad ), soutient des projets et études sur les connaissances et l’utilisation de la biodiversité, fournit des orientations à d’autres institutions et secteurs gouvernementaux, développe des projets spéciaux, diffuse les connaissances sur la richesse biologique, se conforme aux accords internationaux relatifs à la biodiversité, et répond à des demandes d’information du public. Elle a été créée par décret présidentiel en 1992, et, depuis 2000, elle est l’autorité scientifique de la CITES au Mexique. http://www.biodiversidad.gob.mx/v_ingles/index.html.


Pour plus d’informations, contacter Juan Carlos Vasquez par téléphone au +41 22 917 8156, +41 79 552 27 32 ou par courriel juan.vasquez@cites.org

Au sujet de la CITES

Avec 179 États membres, la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode.

La CITES règlemente le commerce international de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de veiller à ce que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable.

La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973.

Pour en savoir plus sur la CITES, consulter www.cites.org ou les pages suivantes :

www.facebook.com/CITES
www.twitter.com/citesconvention
www.youtube.com/citesvd
www.flickr.com/cites