Lancement d’InforMEA – Portail d’information des Nations Unies sur les accords environnementaux multilatéraux (AEM)

 

Document non officiel
destiné uniquement aux médias

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lancement d’InforMEA – Portail d’information des Nations Unies sur
les accords environnementaux multilatéraux (AEM)

Genève, le 14 juin 2011– L’Initiative de gestion des connaissances et des informations sur les accords environnementaux multilatéraux (MEA IKM), lancée aujourd’hui, met au point des systèmes harmonisés d’information sur les AEM afin d’aider les Parties et les milieux de l’environnement à accéder depuis un seul et même endroit aux informations émanant de plusieurs accords. Appuyée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), cette initiative compte actuellement 17 AEM de 12 secrétariats accueillis par trois institutions des Nations Unies et par l’UICN. Elle est ouverte aux observateurs impliqués dans la gestion des connaissances et des informations sur les AEM.

Le premier projet InforMEA – Portail d’information des Nations Unies sur les accords environnementaux multilatéraux – a été lancé le 14 juin lors de la deuxième réunion du Comité directeur de l’initiative, à laquelle ont participé Mme Maria Louisa Silva, secrétaire exécutive de la Convention de Barcelone, M. John Scanlon, secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) et M. Jim Willis, secrétaire exécutif des conventions de Bâle, de Rotterdam et de Stockholm.

“Avec le lancement d’InforMEA, les milieux mondiaux de l’environnement ont fait un grand pas en avant vers une mise à disposition des informations plus transparente et plus facile à appliquer pour résoudre les défis complexes à relever en cette ère de l’information” – a déclaré Achim Steiner, secrétaire général des Nations Unies et directeur exécutif du PNUE.

Le portail InforMEA fait état des décisions et des résolutions des conférences des Parties, donne des nouvelles, mentionne des calendriers et des événements, indique la composition des MEA par pays, signale les interlocuteurs nationaux, et, bientôt, mentionnera les rapports nationaux et les plans d’application organisés par rapport à une série de 200 termes hiérarchiques tirés des ordres du jour des conférences des Parties des MEA.

A l’inverse de tentatives similaires, ce projet recueille et diffuse des informations directement depuis les sites web et les bases de données des secrétariats des AEM, qui restent les gardiens de leurs données. Cela permet de disposer en temps voulu de données exactes et ce, dans un bon rapport coût/efficacité. Les secrétariats des AEM appliquent individuellement la solution technique trouvée.

L’harmonisation des normes et des formats des informations facilitera la mise au point par les conventions de nombreux autres outils permettant d’accéder aux connaissances. La Convention sur les espèces migratrices et la CITES, par exemple, pourraient afficher les espèces inscrites à leurs annexes respectives, ou la Convention de Stockholm pourrait indiquer les décisions relatives aux espèces migratrices menacées. Lorsqu’une telle application est développée, l’outil est maintenu à un coût minimal.

www.informea.org  – Faire que les informations clés des AEM “se parlent les unes aux autres”

Pour plus d’informations, contacter Marcos Silva (CITES) à: marcos.silva@cites.org, et Eva Duer (PNUE) à: eva.duer@unep.org

Les participants à la deuxième réunion du Comité directeur de MEA IKM

 


Pour consulter les communiqués de presse précédents, aller sous Archives.